État d’urgence : l’État policier pour éluder tout bilan critique: et tout cela,sous un gouvernement « socialiste », …

https://www.laquadrature.net/fr/etat-urgence-etat-policier

État d’urgence : l’État policier pour éluder tout bilan critique

Paris, le 19 novembre 2015 — L’Assemblée nationale a voté aujourd’hui le projet de loi sur la refonte de l’état d’urgence1, adopté en extrême urgence dans un climat de surenchère autoritaire sans précédent. La Quadrature du Net s’inquiète de plusieurs mesures contenues dans la loi, notamment concernant les perquisitions informatiques, la censure d’Internet et la liberté d’association. À rebours de toute réflexion de fond sur les causes profondes des attentats et la manière de régler une situation complexe, la classe politique dans son ensemble se désavoue elle-même en répondant par la restriction générale des libertés publiques à une attaque sans précédent contre nos libertés.
pour votre sécurité

Si le projet de loi précise et actualise un certain nombre de points, notamment en rouvrant une possibilité de recours administratif, La Quadrature du Net regrette profondément qu’il soit refondu dans des délais rendant impossible un examen serein et un débat éloigné des émotions actuelles. Les modifications qui sont faites sur le texte ne sont pas anodines et touchent profondément aux libertés fondamentales. La Quadrature du Net appelle les sénateurs qui voteront le texte demain à adopter des amendements visant à restreindre la portée temporelle de l’état d’urgence, à renforcer le contrôle judiciaire et à borner strictement toutes les mesures exceptionnelles afin d’éviter toute utilisation de l’état d’urgence à des fins autres que celles ayant justifié sa déclaration.

En effet, les mesures votées sous pression du gouvernement par les députés en ce jour touchent aux fondements des libertés publiques et individuelles :

  • Tout d’abord sur la prorogation de 3 mois de l’état d’urgence, qui n’est pas justifiée par d’autres motifs que celle de s’affranchir du principe de séparation des pouvoirs. Depuis le début de l’état d’urgence samedi dernier, nombre de perquisitions administratives conduites le sont pour des affaires relevant du droit commun, sans aucun lien avec la lutte antiterroriste, et préfigurent un État policier que la prorogation de trois mois risque de banaliser.
  • Au sujet de la perquisition administrative, l’extension aux appareils électroniques et informatiques ne se limite pas à la copie des éléments trouvés sur les appareils, mais permet également la saisie de l’ensemble des éléments et documents « accessibles à partir du système initial ou disponibles pour le système initial ». En dehors de tout contrôle strict par l’autorité judiciaire, c’est donc open bar pour aller chercher de façon extrêmement large n’importe quelle information sur n’importe quel appareil électronique ou informatique de résidents français, et notamment toute information accessible via des identifiants, mots de passe collectés lors d’une perquisition, tout contenu stocké sur Internet, etc.
  • Les députés ont également voté un amendement permettant au Ministre de l’Intérieur de faire bloquer sans délai tout site Internet « faisant l’apologie du terrorisme ou provoquant à des actes de terrorisme ». Ce blocage administratif et secret, instauré avec la loi antiterrorisme de 2014 qui confiait déjà cette possibilité aux services de police, ne bénéficiera d’aucun contrôle judiciaire (pas même celui de la CNIL prévu en temps normal).
  • En ce qui concerne l’assignation à résidence, il est à noter que la nouvelle rédaction allège sensiblement les conditions nécessaires à cette mesure gravement attentatoire aux libertés individuelles : là où le texte de 1955 demandait que l’ « activité s’avère dangereuse pour la sécurité et l’ordre publics », le projet de loi prévoit quant à lui de s’appliquer au personnes pour lesquelles il existe des « raisons sérieuses de penser que son comportement constitue une menace pour la sécurité et l’ordre publics », formulation beaucoup plus large et floue. Aucune définition des « raisons sérieuses » n’est donnée. L’étude d’impact explique que les personnes visées sont celles « qui ont appelé l’attention des services de police ou de renseignement par leur comportement ou leurs fréquentations, propos ou projets ». Cette mesure laisse donc la porte ouverte à des interprétations très larges, d’autant plus graves que les mesures prises en état d’urgence ne sont pas garanties par l’intervention du juge judiciaire.
  • De même, le texte précise que cette assignation se fera sur des lieux déterminés par le Ministre de l’Intérieur, ce qui ouvre la voie aux pires demandes de rétention évoquées dans la classe politique (certains ayant évoqué des « camps d’internement »), avec possibilité de placement sous bracelet électronique.
  • Concernant la dissolution de groupes et d’associations, la procédure permet une interprétation très large et donc une atteinte grave à la liberté d’association, en décrivant des associations qui « participent à la commission d’actes portant une atteinte grave à l’ordre public, ou dont les activités facilitent cette commission ou y incitent », ce qui permettrait d’y inclure nombre d’associations promouvant, par exemple, l’utilisation de technologies de chiffrement qui sont utilisées certes par des criminels, mais surtout principalement par de nombreux citoyens innocents. Cette crainte est renforcée par le fait que les pouvoirs extraordinaires conférés au pouvoir administratif par l’état d’urgence sont actuellement utilisés pour des affaires sans lien avec l’anti-terrorisme.

« Le débat et le vote de la loi sur l’état d’urgence à l’Assemblée nationale montrent que les députés et le gouvernement sont dans le déni complet de la situation actuelle. Ce vote marqué par une ambiance d’acharnement contre l’État de droit et la séparation des pouvoirs montre que la France est bien loin d’avoir entrepris le travail nécessaire à un vrai règlement du risque terroriste dans toute sa profondeur. Nous appelons les citoyens à marquer leur désapprobation auprès de leurs représentants de manière très claire, puisque c’est au nom de leurs craintes que les députés, paniqués, sacrifient aujourd’hui les libertés. Ils croient ainsi créer un illusoire sentiment de sécurité en mettant en place, pour plusieurs mois, un État réellement policier2. Devant ce vote en sur-urgence3, il ne nous reste plus guère que la possibilité de documenter le désastre, en espérant un sursaut proche. » déclare Adrienne Charmet, coordinatrice des campagnes de La Quadrature du Net.

La Quadrature du Net vous invite à appeler vos députés pour leur demander d’ouvrir une enquête parlementaire d’investigation sur les lois de surveillance et antiterroristes : la réponse aux attentats ne peut pas être qu’une baisse des libertés ! Agissez maintenant pour demander un vrai bilan !

  • 1. Le texte a été adopté à 551 voix contre 6.
  • 2. La principale caractéristique de l’état d’urgence étant de placer entre les mains de la police les prérogatives normalement attribuées au pouvoir judiciaire
  • 3. Texte présenté en conseil des ministres mercredi matin, en commission des lois de l’Assemblée nationale le même jour, votée à l’Assemblée nationale jeudi matin, en Commission des lois du Sénat jeudi après-midi, au Sénat vendredi matin
Publié dans Actualités et politique

Une opinion de Karim Sheikh Hassan, avocat au barreau de Bruxelles, piquée dans la « Libre »,…

Une opinion de Karim Sheikh Hassan, avocat au barreau de Bruxelles, piquée dans la « Libre »,… À noter toutefois, qu’il y a encore 4 ans, sous la « sinistre » « dictature » de Assad, le peuple syrien vivait encore en paix. Comme toujours, cette guerre « civilee,  est partie d’ une des frontières de la Syrie, de la part d’ opposants « démocrates », venue et fomentée de l’ extérieur. Elle n’ a plus cessé de s’ étendre, … De plus la Syrie de Assad accueillait des centaines de milliers de réfugiés, fuyant les guerres d’ agressions déclenchées par les Ricano-occidentaux, …

Début avril, plusieurs naufrages ont coûté la vie à plus d’un millier de personnes qui tentaient de rejoindre le continent européen. Ces tragédies ont suscité un ballet de réactions désolées des responsables européens qui semblaient enfin prendre la mesure de l’ampleur de la catastrophe. Le cynisme de cette prétendue prise de conscience des dirigeants européens semblait déjà évident tant cette hécatombe était prévisible. Elle était en effet la conséquence logique d’une politique migratoire essentiellement sécuritaire et mortifère.

Aujourd’hui, force est de constater que les mesures prises à la suite de ces naufrages sont plus irresponsables que jamais. Le conseil extraordinaire qui a suivi la série de drames survenus en avril n’a fait que renforcer l’orientation résolument sécuritaire des politiques européennes. La première mesure « majeure » a été de renforcer Frontex, agence investie d’une double fonction.

D’une part, elle a pour mission première de renvoyer les migrants dans leurs contrées. D’autre part, elle s’occupe également de conclure des accords avec les pays de départ pour que ces derniers s’occupent des migrants en amont. Elle externalise ainsi un maximum leur prise en charge, évitant de s’embarrasser des standards européens de protection des droits de l’homme.

Par le renforcement de Frontex, l’UE consolide délibérément sa forteresse, augmentant les risques pris par les migrants pour rejoindre le continent et donc leurs chances d’y laisser leur peau.

La deuxième mesure « phare » a été de donner plus de moyens financiers à l’opération Triton dont la mission est essentiellement de surveiller les embarcations dans les eaux territoriales européennes. Si l’on peut se réjouir d’un tel refinancement, cette avancée semble tout de même bien insuffisante. En effet, l’objectif de cette mission reste prioritairement la surveillance et l’interception des passeurs, contrairement à l’opération Mare Nostrum qui l’avait précédée et dont l’objectif était de sauver les embarcations en danger et ce jusqu’aux côtes libyennes. Or, il semble évident que ce n’est pas en se contentant de neutraliser certains passeurs et d’augmenter les moyens mis en œuvre pour détruire des embarcations que l’UE trouvera une solution globale qui évitera de futurs naufrages.

En parallèle, l’Union reste désespérément incapable de définir une politique plus juste permettant d’accueillir ces personnes risquant leurs vies pour traverser la Méditerranée. Cette incapacité patente est d’autant plus terrible que les Etats de l’UE savent que l’écrasante majorité des migrants fuient un contexte désastreux où ils subissent les affres de la guerre ou de la misère.

En effet, selon les sources officielles (l’OIM notamment), la majorité des naufragés des derniers mois proviennent de l’Érythrée et de la Syrie. Ces deux pays ont pour point commun d’être dirigés par des dictatures d’une violence inouïe, de vivre une catastrophe humanitaire terrible et pour le cas de la Syrie une des guerres les plus meurtrières des dernières années. Dans les deux cas, comme d’ailleurs dans tous les phénomènes migratoires, la grande majorité des réfugiés s’installent dans des pays avoisinants.

Ainsi, par exemple, plus d’un million de Syriens se sont réfugiés au Liban alors que la population initiale de ce pays n’était que de 3 millions et demi d’habitants. A la lumière de ces constats, l’incapacité des 28 ministres de l’intérieur réunis cette semaine à organiser la répartition de 40 000 demandeurs d’asile syriens et érythréens dans le territoire européen a de quoi faire froid dans le dos. Et ce d’autant plus quand on analyse ce chiffre à l’aune de l’estimation du Haut-commissaire aux Droits de l’Homme pour les Nations Unies, selon laquelle l’UE pourrait accueillir un million de nouveaux réfugiés sur son territoire sans en subir de conséquences négatives.

De manière plus générale, doit-on réellement blâmer les populations issues des autres pays africains et orientaux dont l’histoire a été marquée par une relation de pillage quasi systématique de leurs richesses (via entre autres la colonisation, les plans d’ajustement structurels, la fuite des cerveaux et immigration sélective, l’ingérence politique et économique et maintenant le réchauffement climatique…) ? Ne serait-il pas temps d’installer des canaux légaux d’immigration qui permettraient d’éviter que, dans les dix prochaines années, plus de 22 400 personnes ne périssent à nouveau en mer ?

Publié dans Actualités et politique

Le chanoine Franois Houtart nous a quitts, 92 ans … !

François Houtart nous a quittés

François Houtart nous a quittés. Le Centre tricontinental, qu’il a fondé en 1976 et dirigé jusqu’en 2004, est en deuil. Douloureusement en deuil. Du tiers-mondisme à l’altermondialisme, de la théologie de la libération à l’écologie de la création, François Houtart aura été et restera à jamais une figure des luttes pour l’émancipation des peuples. Une référence, une voix et un cœur pour des centaines de milliers de personnes à travers le monde, en particulier en Asie, en Afrique et en Amérique latine, des chefs d’État au plus humble des paysans sans terre.

Mieux que la liste sans fin de ses travaux, de ses écrits, de ses interventions, cours et conférences, de ses voyages, de ses titres, prix et reconnaissances, ce sont les qualités de François qui le définissent le mieux. Et d’abord, son obstination, son énergie et sa disponibilité.

Son obstination à prendre systématiquement le parti des dominés, des aliénés, des marginalisés, en mettant inlassablement au jour – scientifiquement et politiquement – les mécanismes de la domination, en les dénonçant et en promouvant des alternatives d’organisation sociale égalitaire et respectueuse de l’environnement.

Son énergie de tous les instants, son infatigable entrain. C’est peu dire qu’il ne ménageait pas ses efforts, qu’il ne comptait pas son temps. Jamais il ne s’est arrêté d’agir, jusqu’à quelques heures avant de s’éteindre, épuisé… pour la première fois.

Sa disponibilité à toute épreuve, son accessibilité permanente. Jamais dérangé, toujours prêt à accueillir, à écouter, à parler, à s’engager dans une nouvelle démarche, dans un nouveau combat pour plus de justice.

François était aussi la conscience – sociologique – de la prégnance des rapports sociaux, des déterminismes sociaux, qui le rendait lucide et humble sur sa propre trajectoire. « Né dans une famille pauvre d’une région reculée d’Inde, du Mali ou du Nicaragua, je n’aurais pas disposé des ressources sociales, culturelles, symboliques qui m’ont ouvert le chemin », osa-t-il au milieu de ses proches lors d’un anniversaire il y a quelques années. Encore fallait-il choisir, comme il l’a fait mieux que quiconque, le chemin de la dénonciation des injustices, de la libération des opprimés.

Bernard Duterme, directeur du CETRI – Centre tricontinental

Publié dans Actualités et politique

4 raisons d’aller manifester le 24 mai contre Trump | SNCB | Belgian Pride | Plannings familiaux | Kazakhgate

De : PTB
Envoyé le :vendredi 19 mai 2017 15:38
S,
Objet :4 raisons d’aller manifester le 24 mai contre Trump | SNCB | Belgian Pride | Plannings familiaux | Kazakhgate

https://gallery.mailchimp.com/871ce29c50d6055c7369b070a/images/42ddcee6-5078-4d4c-b724-4723284b1837.jpg
https://gallery.mailchimp.com/video_thumbnails_new/0ae330142758f2cd794f9a3b43d88b01.png

Charles Michel va-t-il jouer la carpette devant Donald Trump?

Raoul Hedebouw au micro de Bel RTL explique pourquoi il ira manifester ce mercredi 24 mai à 17h à Bruxelles pour dire « non » à Trump, à sa politique et à ses homologues européens.

https://gallery.mailchimp.com/871ce29c50d6055c7369b070a/images/23fd0a51-a419-4cd5-86dc-2d9fbb03b780.jpg

https://gallery.mailchimp.com/871ce29c50d6055c7369b070a/images/08042981-efbb-4a46-8168-92fa5eadd389.jpg

Pourquoi manifester contre Trump ?

https://gallery.mailchimp.com/871ce29c50d6055c7369b070a/images/290b955f-e41d-48d0-8c65-a5d5e0d745cb.jpg

Pour la paix

Derrière la relation controversée du nouveau président des États-Unis avec la Russie, c’est la guerre (commerciale) avec la Chine qui se dessine. Explications

Trump veut que la Belgique augmente ses dépenses pour l’Otan. Va-t-on accepter de payer plus pour alimenter un système qui va vers la confrontation mondiale ? Lire la suite

https://gallery.mailchimp.com/871ce29c50d6055c7369b070a/images/d69035fa-8ca7-43b6-a44d-0ef01c4e336a.jpg

Pour les droits sociaux

Avec une fortune de 3,7 milliards de dollars, Donald Trump s’est entouré d’un gouvernement de millionnaires. Découvrez-le ici

Trump a promis beaucoup de choses aux travailleurs américains. Pourtant, c’est bien les intérêts du 1 % qu’il défend. Lire la suite

https://gallery.mailchimp.com/871ce29c50d6055c7369b070a/images/605624f1-455d-4a71-a4ba-04f9b2565d87.jpg

Pour un monde durable

Les géants du pétrole peuvent compter sur le fait que Trump leur laissera le champ libre. Il suffit de voir qui sont les gens qui composent sa « fine équipe fossile ». Il menace même de torpiller l’accord climatique de Paris, avec des conséquences catastrophiques. Lire la suite

https://gallery.mailchimp.com/871ce29c50d6055c7369b070a/images/e8feff1e-cc64-426b-b4c0-98def8e088ef.jpg

Contre le sexisme, le racisme et la discrimination

Dans les années 1950, le chanteur Woodie Guthrie écrivait Old Man Trump, une chanson dénonçant le racisme du grand-père de Donald. Voici pourquoi celui-ci n’a rien à envier à son ancêtre.

https://gallery.mailchimp.com/871ce29c50d6055c7369b070a/images/702840d0-af52-4dfc-8fd2-5c0a8d66a478.png
Face à son idéologie sexiste et vu ses premières mesures, qui vont coûter la vie de nombreuses femmes, un mouvement féministe des 99 % est nécessaire. Lire la suite.

Pour diffuser son idéologie, Donald Trump surfe sur des campagnes de haine sur les réseaux sociaux, alimentées par l’extrême droite. Mais qu’est-ce que le « Trumpisme » ?

https://gallery.mailchimp.com/871ce29c50d6055c7369b070a/images/ed25cc35-c2c5-4163-a425-b5e7b7304183.jpg

Le PTB soutient les plannings familiaux dans leur résistance à Maggie De Block

Si l’on suit la ministre de la Santé Maggie De Block, les centres de planning familial ne pourraient pas distribuer la pilule du lendemain aux femmes. Le PTB et Marianne, son mouvement de femmes, soutiennent les plannings dans leur résistance. Lire la suite

https://gallery.mailchimp.com/video_thumbnails_new/9ac7226325b1f0115c48691a3c523e4b.png

« Le Kazakhgate, c’est le Publifin des riches »

« Le Kazakhgate, c’est le Publifin des riches. Des hommes d’affaire qui ont des millions vont mettre des mandataires MR sous influences pour avoir une loi qui les arrange », déclare Raoul Hedebouw à Bel RTL Lire la suite

https://gallery.mailchimp.com/871ce29c50d6055c7369b070a/images/a6fba402-8325-465e-8ec9-eae8c695ad27.jpg

SNCB : vers un service maximum quotidien, plutôt que d’attaquer le droit de grève

Le député fédéral PTB Marco Van Hees dénonce le projet de service minimum du ministre fédéral de la Mobilité François Bellot (MR) : « Le service minimum pour les usagers, c’est déjà 365 jours par an. Avec son projet, le gouvernement veut casser la force du collectif des travailleurs. » Lire la suite

https://gallery.mailchimp.com/871ce29c50d6055c7369b070a/images/5dda58ec-1e49-4e9d-876d-438895359ad9.jpg

We take PRIDE in Solidarity, le PTB à la Belgian Pride

Samedi 20 mai, la Belgian Pride parcourra les rues de Bruxelles. Cette année, des dizaines de milliers de personnes marcheront pour attirer l’attention sur les réfugiés, avec le thème #CrossingBorders. Explications de Ben Van Duppen, de Mix, le groupe LGBT+ du PTB. Lire la suite

https://gallery.mailchimp.com/871ce29c50d6055c7369b070a/images/9688e2c4-e00c-468e-bdf4-a9af12fa21fa.jpg

ISPPC : l’intérêt public doit primer sur l’intérêt privé !

« Un service public tel qu’un hôpital public doit être dirigé par des gens qui servent réellement l’intérêt public plutôt qu’eux-mêmes », explique Sofie Merckx, conseillère communale PTB à Charleroi. Lire la suite

https://gallery.mailchimp.com/871ce29c50d6055c7369b070a/images/f464f8a3-6eaf-49cc-af76-82061ce240c1.png

ManiFiesta lance le billet de soutien

Pour la huitième édition de ManiFiesta, les organisateurs de la Fête de la Solidarité lancent pour la première fois un billet de soutien. Nous en avons discuté avec Mario Franssen, le tout nouveau directeur de ManiFiesta.

https://gallery.mailchimp.com/871ce29c50d6055c7369b070a/images/b01a365e-2828-4147-b194-a280c30f7fb6.png
Que pensez-vous de cette newsletter ? Votre avis compte pour nous !

Bien – <a href="mailto:webteam

Enthousiaste à propos du PTB ? Rejoignez-nous, prenez un carte de membre aujourd’hui.

https://cdn-images.mailchimp.com/icons/social-block-v2/color-facebook-48.png
https://cdn-images.mailchimp.com/icons/social-block-v2/color-twitter-48.png
https://cdn-images.mailchimp.com/icons/social-block-v2/color-link-48.png
https://cdn-images.mailchimp.com/icons/social-block-v2/color-forwardtofriend-48.png
à propos du PTBdevenir membre soutien financierPTB Shop
Vous recevez cet e-mail parce que vous êtes inscrit à Newsletter Nationale PTB. On peut se désinscrire simplement par e-mail : Se désinscrire.

http://secure.pvdaptb.be/sites/all/modules/civicrm/extern/open.php?q=24932828

Publié dans Actualités et politique

Dernières parutions sur www.pourlapalestine.be

De : Plate-forme Charleroi-Palestine
Envoyé le :mercredi 10 mai 2017 15:38

Objet :Dernières parutions sur http://www.pourlapalestine.be

https://i0.wp.com/www.pourlapalestine.be/images/stories/banderole_1.gif

Mercredi 10 mai 2017

FB Pour la Palestine Twitter @pourlapalestine
Courrier Rue de Bomerée 83 f – 6032 Mont-sur-Marchienne
Courriel charleroi.palestine@protonmail.com
Tél 0473 286 375 Banque BE90 7512 0438 7932
A L’AGENDA

3e rassemblement de soutien aux prisonniers palestiniens en grève de la faim :

Ce vendredi 12 mai de 17 h à 19 h devant le ministère des Affaires étrangères, rue des Petits Carmes, 15, 1000 Bruxelles (près de la Porte Louise, du Palais de Justice et du Grand Sablon)

Train de Charleroi à 15 h 24
Train de Marchienne-au-Pont à 15 h 30

Une démarche a été faite pour être reçu par le ministre des Affaires étrangères afin de lui remettre une lettre commune signée par 38 organisations

********

ViaVelo Palestina 2017

Samedi 13 mai, de 10 h à 16 h

Parcourir Bruxelles en vélo en solidarité avec la Palestine

Un groupe de citoyens, francophones et néerlandophones, militants et cyclistes pour une Paix Juste au Proche-Orient et pour BDS

RV à 10 h au Parc du Cinquentenaire, Bruxelles.

Raj’een Dabkeh Group se produira à 16 h à la Bourse

*********

La Plate-forme Charleroi-Palestine invite

Mazin Qumsiyeh,

https://ci3.googleusercontent.com/proxy/Y9Jw4jPXleYgsgBHETyvLcAXYcRTwiz9uSco2C8Rc0eijsAWZbg8JIP5mkluDo2yWmbX3vyPeY0GCQlTkQvVns6TCNnpN6P7ZEvJqS5kdzCe9WFCcPrTdzMFW6KgbwYklyaaDKcLLFDgLV8t=s0-d-e1-ft#http://www.francoweb.net/pal_acymailing/media/com_acymailing/upload/mazin_2__copy_.jpg
activiste, auteur, professeur d’université, directeur du Musée d’Histoire naturelle et figure importante de la résistance populaire en Palestine occupée

Affiches : ci-jointe.
Merci de les diffuser

Dimanche 21 mai

12 h : brunch palestinien dans le jardin

PAF brunch : 10 €
(5 € pour étudiants et sans-emploi)

Réservation obligatoire au 0473/28.63.75

14 h : conférence-débat dans la salle
Entrée libre

Mazin parlera de la résistance du peuple palestinien

Adresse : Médecine pour le Peuple. Rue de la Vieille Place 67, Marcinelle

Partagez l’événement Facebook

Parmi les 2.615 articles disponibles sur le site "pourlapalestine.be", voici quelques-uns des plus récents.

Solidarité avec les prisonniers palestiniens en grève de la faim

https://i2.wp.com/www.pourlapalestine.be/wp-content/uploads/2017/05/5MAI2_350x467-300x225.jpg

Un nouveau rassemblement aura lieu vendredi 12 mai de 17 h à 19 h devant le ministère des Affaires étrangères, rue des Petits Carmes, 15, 1000 Bruxelles (près de la Porte Louise, du Palais de Justice et du Grand Sablon). […]

La grève de la faim des prisonniers entre dans sa 4ème semaine. Les Palestiniens recommandent une intensification des actions de soutien

https://i0.wp.com/www.pourlapalestine.be/wp-content/uploads/2017/05/camp-dAida-300x225.jpg

Au moment où les prisonniers palestiniens entrent dans leur quatrième semaine de grève de la faim, le comité national de soutien de la grève a sorti une déclaration recommandant d’organiser des actions sérieuses et plus intenses en soutien de leurs protestations, entre autres, via des grèves, un boycott total des marchandises […]

Déclaration de syndicats européens en soutien aux prisonniers grévistes de la faim palestiniens

https://i2.wp.com/www.pourlapalestine.be/wp-content/uploads/2017/05/latuffff-Copy-300x225.jpg

Le 17 avril 2017 environ 1500 prisonniers politiques palestiniens ont entamé une grève de la faim illimitée. Les prisonniers en grève appellent à mettre fin aux pratiques israéliennes: violence, détention à l’isolement, torture, négligence médicale et déni des droits garantis par le droit international […]

Message de la fille d’Ahmad Sa’adat: accentuer le boycott pour soutenir les grévistes de la faim

https://i2.wp.com/www.pourlapalestine.be/wp-content/uploads/2017/05/sumud-saadat-300x225.jpg

La fille du leader du FPLP (Front Populaire pour la Libération de la Palestine) Sumud Sa’adat a appelé hier les militants pour la Palestine à intensifier leur participation “aux campagnes internationales de boycott pour isoler l’occupation et s’opposer à toutes les formes de normalisation”. […]

Pas de collaboration belge avec la police israélienne ! Arrêtez LAW-TRAIN ! (Vidéo)

https://i2.wp.com/www.pourlapalestine.be/wp-content/uploads/2017/05/stop-law-train-Copy-300x225.png

Diffusez massivement cette vidéo pour que le parquet belge et l’université de Leuven arrêtent leur collaboration avec la police israélienne. Signez la pétition sur www.stop-law-train.be […]

Comment la Belgique viole ses obligations internationales en participant à “Law Train”

https://i2.wp.com/www.pourlapalestine.be/wp-content/uploads/2013/02/torture_simulation-300x225.jpg

Enregistrements sonores des interventions d’Alexis Deswaef, président de la Ligue des droits de l’Homme et de Reine Meylaerts, professeure à la KULeuven, lors du débat du 3 mai à Charleroi […]

Alors que la Histadrut tente de contrer l’influence de BDS, les syndicats palestiniens appellent à l’intensifier

https://i2.wp.com/www.pourlapalestine.be/wp-content/uploads/2017/05/syndicats-palestiniens-Copy-300x225.jpg

L’ONG « The International Leadership Institute » de la Histadrut a reçu 22 millions de shekels (plus de 5 millions d’€) du ministère des Affaires stratégiques de Gilad Erdan, afin de “travailler parmi les syndicats et associations professionnelles à l’étranger en vue d’éliminer la capacité des organisations BDS d’influencer les syndicats ».[…]

La nouvelle charte du Hamas, une évolution positive

https://i1.wp.com/www.pourlapalestine.be/wp-content/uploads/2017/05/Hamas-300x225.jpg

Fin avril 2017, l’organisation palestinienne Hamas rendait publique sa nouvelle charte par la bouche de son porte-parole Khaled Meshaal. L’information à ce propos n’était pas toujours équilibrée. Lucas Catherine a lu la nouvelle charte. […]

La FIFA cède aux pressions du gouvernement israélien, et juge “prématuré” de respecter ses statuts

https://i2.wp.com/www.pourlapalestine.be/wp-content/uploads/2014/12/Israel_out_of_FIFA-300x225.jpg

Les Palestiniens voulaient voir l’instance mondiale du football mettre fin aux matches de six clubs de différentes divisions du championnat israélien qui disputent leurs rencontres à domicile dans des colonies de Cisjordanie, territoire palestinien occupé par l’armée israélienne depuis 50 ans […]

La nouvelle guerre d’agression culturelle d’Israël – Un petit champ de bataille dans une grande guerre culturelle

https://i1.wp.com/www.pourlapalestine.be/wp-content/uploads/2017/05/livre-Falk-174x131.jpg

Un article de Richard Falk, l’auteur du rapport sur l’apartheid israélien. Il y a quelques semaines, mon livre Palestine’s Horizon : Toward a Just Peace a été publié par Pluto en Grande-Bretagne. Je me trouvais alors à Londres et en Écosse pour une série de conférences universitaires afin de soutenir le lancement du livre. […]

Comment Israël manipule les données statistiques pour accentuer artificiellement la domination juive

https://i2.wp.com/www.pourlapalestine.be/wp-content/uploads/2017/04/Benjamin-Disraeli-300x225.jpg

L’ancien premier ministre (juif) britannique Benjamin Disraeli (1804-1881) aurait affirmé qu’il distinguait trois sortes de mensonges, par ordre de gravité : les mensonges ordinaires, les “foutus mensonges” et les statistiques [1]. Celles que publie le gouvernement israélien méritent d’être classées dans une catégorie […]

Pour étouffer la Palestine, la duplicité de l’Union Européenne n’est surpassée que par la mauvaise volonté israélienne

https://i0.wp.com/www.pourlapalestine.be/wp-content/uploads/2017/04/Mogherini_Netanyahu-300x225.jpg

Supposée favoriser un développement économique de la Palestine, la zone franche de Jéricho, dans la vallée du Jourdain, est soutenue financièrement par l’Union européenne. Mais il y a loin de la coupe aux lèvres, tant Israël multiplie les obstacles, détruisant ou empêchant toute initiative allant dans le sens d’une amélioration de […]

Parfois des Palestiniens gagnent devant un tribunal. Mais après c’est l’armée d’occupation qui décide.

https://i2.wp.com/www.pourlapalestine.be/wp-content/uploads/2017/04/land-300x225.jpg

Un article d’Amira Hass. Le tribunal a demandé à Moshe Ben-Zion Moskowitz, un colon juif de Shiloh, en Cisjordanie, si quand il a commencé à cultiver une parcelle faisant partie du village palestinien de Qaryut, en 1980, il en était propriétaire. Par deux fois il a répondu à la juge que le propriétaire était Dieu. Mais l’avocat Jiat Nasser […]

L’armée d’occupation détruit les conduites d’eau alimentant des localités palestiniennes pour forcer les habitants à partir

https://i0.wp.com/www.pourlapalestine.be/wp-content/uploads/2017/04/ClOyZaAWYAEfdla-300x225.jpg

Des bulldozers, escortés par l’armée d’occupation, ont détruit jeudi matin toutes les conduites d’eau permettant l’approvisionnement de la localité de Bardala, au bord de la Cisjordanie occupée, dans le district de Tubas. Mutaz Bisharat, un fonctionnaire palestinien qui enregistre les activités de […]

La présidence Trump, ou les conflits d’intérêt portés à leur point d’incandescence

https://i0.wp.com/www.pourlapalestine.be/wp-content/uploads/2017/04/Kushner_iv_Trump-300x225.jpg

Le Président Donald Trump a fait, on le sait, de son gendre Jared Kushner un de ses principaux conseillers. Des informations diffusées par l’agence Bloomberg (spécialisée dans les informations financières) et le New York Times, mettent en évidence les liens d’affaires très importants entre celui-ci et l’une des plus […]

Pour le représentant du CICR, “Israël n’est pas un État d’apartheid”.

https://i0.wp.com/www.pourlapalestine.be/wp-content/uploads/2015/09/boycott-apartheid-israel-300x181.jpg

Selon le “Jewish News Service”, le chef des opérations du Comité International de la Croix-rouge (CICR) pour Israël et les territoires palestiniens occupés, Jacques de Maio, a déclaré dans une interview avec le quotidien de droite Yedioth Ahronoth que “Israël n’est pas un État d’apartheid”. Il aurait parlé de […]

Israël veut interdire aux groupes de touristes de séjourner en Cisjordanie

https://i1.wp.com/www.pourlapalestine.be/wp-content/uploads/2017/04/Pelerin_Bethlehem-300x225.jpg

Le Ministère israélien de l’Intérieur a donné pour instructions à des organisateurs de voyages organisés pour touristes étrangers de ne pas les faire séjourner en Cisjordanie. Cela impliquerait notamment que les pèlerins chrétiens qui se rendent à Bethlehem ne pourrait pas y passer la nuit comme c’est habituellement le […]

Gaza : des journalistes arrêtés pour “propagation de rumeurs”

https://i1.wp.com/www.pourlapalestine.be/wp-content/uploads/2016/03/vivapalestina-300x225.jpg

Trois journalistes palestiniens ont été remis en liberté 24 heures après avoir été appréhendés par la police de Gaza pour “propagation de rumeurs”. L’Association des journalistes démocrates affirme que Nasser Abu Foul, Ahmad Qadih et Hazem Madi ont été les derniers en date d’une série de journalistes qui ont été […]

L’AP cesse de financer la fourniture d’électricité à Gaza, avant d’en faire autant pour les services de santé [MàJ]

https://i2.wp.com/www.pourlapalestine.be/wp-content/uploads/2017/04/Gaza_electricity_shortage-300x225.jpg

L’Autorité Palestinienne de Ramallah aurait décidé de cesser de financer la fourniture d’électricité à la Bande de Gaza par Israël, afin d’exercer une pression sur le Hamas. Selon Haaretz, l’Autorité Palestinienne de Ramallah a notifié jeudi à la compagnie nationale israélienne d’électricité sa décision, […]

Une ONG israélienne, subventionnée par le gouvernement, a donné des milliers de dollars au tueur sadique d’un ado palestinien

https://i0.wp.com/www.pourlapalestine.be/wp-content/uploads/2017/04/BenDvid_killer-300x225.jpg

Selon la chaîne de télévision israélienne “Channel 10”, l’ONG “Honenu”, qui fournit une assistance juridique à des militant israéliens d’extrême-droite, a également distribué des sommes considérables à terroristes juif “importants” et à leurs familles, parmi lesquels l’assassin sadique […]

Les colons violents, l’armée d’occupation, la police ont un même objectif : “aussi peu de Palestiniens que possible sur autant de territoire que possible pour les Juifs”

https://i1.wp.com/www.pourlapalestine.be/wp-content/uploads/2017/04/colons_violences-300x225.jpg

Ne nous leurrons pas : ce n’est pas par impuissance que les autorités de la loi et de l’ordre n’empêchent pas des attaques prévisibles commises par des colons de se dérouler et qu’ensuite elles ne se hâtent pas d’arrêter des suspects. C’est ce qui s’est passé vendredi dernier lorsque des colons ont […]

Plus intéressé(e) ? Cliquez ici pour vous désinscrire

Powered by AcyMailing

http://www.francoweb.net/pal_acymailing/index.php?option=com_acymailing&ctrl=stats&mailid=108&subid=14635

mazin_affiche_v1_1.pdf

Publié dans Actualités et politique

Le mentor d’Emmanuel Macron était pétainiste

Le mentor d’Emmanuel Macron était pétainiste
par Valentin Martin

mardi 9 mai 2017, par Comité Valmy

La maison de l’"oncle Paul". C’est dans cette propriété située à Chatenay-Malabry, qu’Emmanuel Macron rencontrait régulièrement Paul Ricoeur. (Le Point)

Le mentor d’Emmanuel Macron était pétainiste

En 2015, Emmanuel Macron déclarait à la presse « avoir été rééduqué sur le plan intellectuel par le philosophe Paul Ricoeur ».

Qui était donc ce mentor ?

Dans sa jeunesse, Paul Ricoeur fut un des doctrinaires oubliés de l’idéologie pétainiste. Il se fit par la suite le continuateur en France et à l’étranger de l’oeuvre conceptuelle de philosophes nazis. Plusieurs de ses articles soigneusement cachés mais récemment retrouvés vont dans ce sens. (http://www.sens-public.org/article537.html)

Au début 1939, Ricoeur écrit un article dans Terre Nouvelle où il évoque la « pureté du discours d’Hitler ». Cela faisait référence au discours du 30 janvier 1939 devant le Reichstag où le Fuhrer exhortait à « l’annihilation de la race juive en Europe ». Ricoeur y fustigeait les « valeurs impures de la démocratie » et « la dureté de la France pour l’Allemagne désarmée ».

En 1939, Ricoeur comprend « qu’il se tournera vers la philosophie allemande ». Il est alors sélectionné pour la participation à l’université d’été de Munich de l’été 1939.

Fait prisonnier dans un oflag en 1941, il rédige cette même année plusieurs textes de propagande qui seront repris dans la revue pétainiste L’unité française : « Propagande et culture », « La jeunesse et le sens du service social », « Le Risque ».

Il débute alors sa thèse de philosophie sur la « Volonté » en se nourrissant de la lecture d’Etre et Temps du philosophe Martin Heidegger, membre éminent du parti nazi

A la fin de cette année 1941, sont créés les Cercles Pétain qui sont des universités internes aux Oflag visant à promouvoir l’idéologie pétainiste auprès des prisonniers. Ricoeur devient « l’un des plus brillants conférenciers » du Cercle Pétain.

Après 1945, en tentant de minimiser cette « passade pétainiste », il poursuivit sa carrière internationale de philosophe en développant en France la philosophie irrationaliste de « l’herméneutique », centrée sur les thèses de Heidegger et de Gadamer.

Heidegger fut un des idéologues majeurs du régime nazi.

Gadamer fut également un conférencier du Troisième Reich. En mai 1941, à l’Institut allemand de Paris alors occupée, il prononça une conférence sur « Le peuple et l’histoire dans la pensée de Herder » où il justifiait la défaite des Lumières françaises face au nationalisme allemand.

Cette philosophie a eu une influence réelle sur Emmanuel Macron, car non seulement il s’en revendique – « Aux côtés de Ricoeur j’ai appris le siècle précédent et appris à penser l’Histoire » écrit-il dans son dernier ouvrage -, mais en plus il en a conservé les concepts. Ainsi des mots d’ « herméneutique » et de « récit » dont il abreuve les auditeurs de France Culture par exemple.

A chacun ses lectures et ses amitiés.

Mais voir aujourd’hui un candidat à la présidence de la France se faire le porte-drapeau de la cause anti-fasciste, alors même qu’il affiche avoir eu pour mentor un doctrinaire pétainiste, relève de la mascarade.

Valentin Martin

Publié dans Actualités et politique

Respublica 840 – Élection présidentielle 2017 – Front républicain Social – Droit à la santé des retraités – D’une révolution à l’autre

★ Respublica ★
Envoyé le :jeudi 27 avril 2017 17:51
À : romaincourcelles
Objet :Respublica 840 – Élection présidentielle 2017 – Front républicain Social – Droit à la santé des retraités – D’une révolution à l’autre

Si cette lettre ne s’affiche pas correctement, vous pouvez la lire dans votre navigateur.

★ Respublica ★

n°840 – 27/04/2017

Sommaire

A la une

· Les enseignements du premier tour de l’élection présidentielle 2017, par Évariste

Elections

· Ne simplifions pas le dilemme, par Hubert Hurard

Combat social

· Pour un front républicain social !, par Jean Zelmay

Protection sociale

· Après la présidence Hollande, les retraités pourront-ils encore se soigner ?, par Pierre Mascomère

Courrier des lecteurs

· A propos du second tour des élections présidentielles, par ReSPUBLICA

A lire, à voir ou à écouter

· Révolution russe et Révolution française, par Albert Mathiez, par Bernard Teper

Mode d'emploi

Soutenir et financer

Bien que le journal électronique soit rédigé par des contributeurs non rémunérés, nous devons faire face à des frais (notamment informatique). C’est pour cela que votre aide financière est la bienvenue pour nous permettre de continuer à vous informer sur les combats de la Gauche Républicaine et Laïque. Pour ce faire vous pouvez faire une adhésion de soutien en vous inspirant du barème ci-après et en nous envoyant sur papier libre vos Noms, Prénoms, Adresse et courriel à :

Les Amis de ReSPUBLICA
147 rue de Bercy
75012 PARIS

Barème indicatif :
Chômeurs, RMIstes, Etudiants : 10 €
SMIC et au-delà : entre 25 € et 100 €

ReSPUBLICA, le journal de la gauche républicaine est édité par l’association :
"Les Amis de ReSPUBLICA"
147 rue de Bercy
75012 PARIS
Courriel : respublica
Site: gaucherepublicaine.org

Franchement : pour les travailleurs, voter blanc ou s’ abstenir vaut mieux que de choisir entre la peste OU le choléra !

RoRo

https://i1.wp.com/respu.gaucherepublicaine.org/o/ki7/9b257ecd/x0pj0qooe.gif

Publié dans Actualités et politique

SNJ CGT::ADH Faire barrage lextrme droite et lutter pour le progrs social et la dmocratie

Déclaration de la Commission exécutive confédérale Faire barrage à l’extrême droite et lutter pour le progrès social et la démocratie

Les résultats du premier tour des élections présidentielles françaises confirment les risques pour la démocratie, les droits des salariés et des citoyens. Ils sont les résultats des politiques libérales, des lois régressives, des remises en cause des droits, comme des renoncements des gouvernements successifs à œuvrer véritablement pour la justice sociale et la réponse aux besoins sociaux et environnementaux. Pour autant, depuis des mois, de nombreux salariés et citoyens contestent ces choix, s’opposent aux mauvais coups, tels la loi travail et la loi Macron et se mobilisent avec leurs organisations syndicales, notamment la CGT. Pour la deuxième fois dans le pays, sous la Vème République, une candidature d’extrême droite, représentée par le front national, sera présente au second tour des élections présidentielles. C’est un danger pour la démocratie, la cohésion sociale et le monde du travail. Les gouvernements, qui depuis 2002 se sont succédés sans jamais répondre aux aspirations légitimes à plus de justice sociale, sans ouvrir de perspectives d’avenir meilleur, en portent une lourde responsabilité ! La CGT ne se résoudra jamais à accepter un tel scénario. Elle affirme que les salariés doivent, plus nombreux et plus fort, exprimer leurs attentes et leurs exigences revendicatives, faire grandir des mobilisations convergentes capables d’imposer un rapport de force pour gagner de nouveaux droits. Seul le progrès social favorise les solidarités, participe à combattre l’exclusion, les stigmatisations, les mises en concurrence. L’utilisation des peurs, du terrorisme, les amalgames éhontés entendus lors de la campagne, la xénophobie, le racisme, le sexisme et l’homophobie, la préférence nationale ne résoudront pas les inégalités, le chômage et les bas salaires. La CGT les combat et les combattra sans relâche ! Elle n’aura de cesse de faire barrage à l’extrême droite ! Pas une voix ne doit se porter sur sa candidate ! L’autoritarisme des gouvernements successifs, les engagements non tenus ou les reniements, le renoncement à une Europe sociale, les dénis de démocratie, l’utilisation à répétition du 49.3 et les politiques menées ont cultivé la désespérance et le fatalisme d’une partie de la population. Cela est renforcé par la casse de l’industrie et des services publics, la montée du chômage et de la précarité, l’abandon des zones rurales et périurbaines. La CGT ne croit pas en l’Homme providentiel et c’est la raison pour laquelle, elle revendique une véritable démocratie et de véritables droits d’expression et d’intervention dans toutes les entreprises et les services. Elle propose des alternatives sociales comme, par exemple, l’augmentation des salaires, des pensions et minima sociaux, les 32 heures pour travailler toutes et tous, travailler mieux et moins. La CGT appelle l’ensemble des salariés et des organisations syndicales à faire du 1er mai une journée de mobilisation, de lutte et d’expression revendicative exceptionnelle, une journée de rassemblement pour les droits des travailleurs, le progrès social, la liberté, l’égalité, la justice, la fraternité, la paix, la démocratie et la solidarité internationale. Montreuil, le 25 avril 2017

RoRo

De : snjcgt
Envoyé le :mardi 25 avril 2017 15:02
Objet :[SNJ CGT::ADH] Faire barrage à l’extrême droite et lutter pour le progrès social et la démocratie

Veuillez trouver en pièce jointe la déclaration de la Commission exécutive confédérale
Faire barrage à l’extrême droite et lutter pour le progrès social et la démocratie
SNJ-CGT

Déclaration de la Commission exécutive confédérale Faire barrage à l’extrême droite et lutter pour le progrès social et la démocratie

Les résultats du premier tour des élections présidentielles françaises confirment les risques pour la démocratie, les droits des salariés et des citoyens. Ils sont les résultats des politiques libérales, des lois régressives, des remises en cause des droits, comme des renoncements des gouvernements successifs à œuvrer véritablement pour la justice sociale et la réponse aux besoins sociaux et environnementaux. Pour autant, depuis des mois, de nombreux salariés et citoyens contestent ces choix, s’opposent aux mauvais coups, tels la loi travail et la loi Macron et se mobilisent avec leurs organisations syndicales, notamment la CGT. Pour la deuxième fois dans le pays, sous la Vème République, une candidature d’extrême droite, représentée par le front national, sera présente au second tour des élections présidentielles. C’est un danger pour la démocratie, la cohésion sociale et le monde du travail. Les gouvernements, qui depuis 2002 se sont succédés sans jamais répondre aux aspirations légitimes à plus de justice sociale, sans ouvrir de perspectives d’avenir meilleur, en portent une lourde responsabilité ! La CGT ne se résoudra jamais à accepter un tel scénario. Elle affirme que les salariés doivent, plus nombreux et plus fort, exprimer leurs attentes et leurs exigences revendicatives, faire grandir des mobilisations convergentes capables d’imposer un rapport de force pour gagner de nouveaux droits. Seul le progrès social favorise les solidarités, participe à combattre l’exclusion, les stigmatisations, les mises en concurrence. L’utilisation des peurs, du terrorisme, les amalgames éhontés entendus lors de la campagne, la xénophobie, le racisme, le sexisme et l’homophobie, la préférence nationale ne résoudront pas les inégalités, le chômage et les bas salaires. La CGT les combat et les combattra sans relâche ! Elle n’aura de cesse de faire barrage à l’extrême droite ! Pas une voix ne doit se porter sur sa candidate ! L’autoritarisme des gouvernements successifs, les engagements non tenus ou les reniements, le renoncement à une Europe sociale, les dénis de démocratie, l’utilisation à répétition du 49.3 et les politiques menées ont cultivé la désespérance et le fatalisme d’une partie de la population. Cela est renforcé par la casse de l’industrie et des services publics, la montée du chômage et de la précarité, l’abandon des zones rurales et périurbaines. La CGT ne croit pas en l’Homme providentiel et c’est la raison pour laquelle, elle revendique une véritable démocratie et de véritables droits d’expression et d’intervention dans toutes les entreprises et les services. Elle propose des alternatives sociales comme, par exemple, l’augmentation des salaires, des pensions et minima sociaux, les 32 heures pour travailler toutes et tous, travailler mieux et moins. La CGT appelle l’ensemble des salariés et des organisations syndicales à faire du 1er mai une journée de mobilisation, de lutte et d’expression revendicative exceptionnelle, une journée de rassemblement pour les droits des travailleurs, le progrès social, la liberté, l’égalité, la justice, la fraternité, la paix, la démocratie et la solidarité internationale. Montreuil, le 25 avril 2017

57 – Dclaration de la CEC – entre les 2 tours de la prsidentielle 25-04-1.pdf

Publié dans Actualités et politique

MEME LE « FMI » LE DIT !!!: Plus les riches sont riches, moins la croissance est forte !!! « 

De : Editions Démocrite
Envoyé le :samedi 22 avril 2017 11:06

Plus les riches sont riches, moins la croissance est forte: c’est le FMI qui le dit

Une étude d’un groupe d’experts du FMI fait couler beacoup d’encre. L’institution, qui défend une ligne libérale, relève que les inégalités sociales sont un frein à la croissance et augmentent le risque de crises financières.

C’est un réquisitoire inhabituel pour le FMI. Ce lundi, des experts de l’institution ont publié une étude dans laquelle ils fustigent les inégalités économiques, accusées de freiner la croissance économique et d’alimenter les crises financières. S’aventurant sur un terrain qui lui est peu familier, le Fonds monétaire international relève que le fossé entre les riches et les pauvres est à "son plus haut niveau depuis des décennies", spécialement dans les pays riches. Le constat n’est pas très neuf mais les causes identifiées par le FMI peuvent surprendre, venant d’une institution gardienne de l’orthodoxie financière et de la libéralisation de l’économie.

Les bénéfices des plus riches ne retombent pas sur les plus pauvres

Selon cette étude, "l’assouplissement" des règlementations du marché du travail et le déclin syndical auraient ainsi renforcé les inégalités de revenu en limitant les capacités de négociation des salariés. "Des règles plus souples d’embauche et de licenciement, des salaires minimums plus bas (…) et des syndicats moins puissants sont associées à de plus grandes inégalités", indique cette étude, qui ne reflète pas la position officielle du FMI.

Les progrès technologiques ont également joué un rôle en pénalisant les salariés du bas de l’échelle, selon les experts, qui pointent les conséquences sur l’activité. Selon leurs calculs, la croissance économique est plus faible à moyen terme (-0,08 point) quand les revenus des 20% les plus riches augmentent de 1%. "Cela semble suggérer que les bénéfices ne retombent pas" sur les plus pauvres, écrit le FMI, invalidant de fait la "théorie du ruissellement" selon laquelle les revenus des individus les plus riches sont réinjectés dans l’économie.

A l’inverse, une hausse similaire des revenus des 20% les plus pauvres doperait la croissance de près de 0,4 point de pourcentage, selon l’étude.

Taxer le patrimoine et lutter contre l’évasion fiscale

Autre conséquence pointée par le FMI, l’influence "croissante" des plus riches et la stagnation des bas revenus auraient tendance à favoriser l’éclosion de crises financières. "Une période prolongée d’inégalités plus élevées dans les économies avancées a été associée à la crise financière (de 2008-2009) en renforçant l’endettement par effet de levier (…) et en permettant aux groupes de pression de pousser vers plus de dérégulation financière", indique l’étude, qui liste quelques recommandations.

Les richesses seraient ainsi mieux réparties en s’appuyant davantage sur les taxes sur le patrimoine et la propriété immobilière et en renforçant la lutte contre l’évasion fiscale, assure l’étude.

L’organisation Oxfam a aussitôt salué ce rapport, se félicitant que le FMI "sonne l’alarme" et tente de réveiller les gouvernements. "Le FMI prouve que rendre les riches plus riches ne marche pas pour la croissance", a réagi son directeur à Washington, Nicolas Mombrial.

Publié dans Actualités et politique