BELGIQUE: Le centre culturel de Herstal refuse Raoul Hedebouw : du pain bénit pour le PTB

Démocratie, pluralisme, information, pédagogie, propagande … ? Faire taire le Ptb …

Le centre culturel de Herstal refuse Raoul Hedebouw : du pain bénit pour le PTB

Le centre culturel de Herstal a donc refusé que Raoul hedebouw présente son livre « Première à gauche » dans son enceinte. Motif : pas de propagande politique dans un lieu d’éducation permanente ! Une décision surprenante puisque ce même centre avait invité d’initiative Frédéric raoul fred.jpgDaerden à présenter son ouvrage sur l’Europe fin novembre. Du coup, le PTB crie au scandale et bénéficie d’une couverture médiatique totale sur le sujet. Du pain bénit pour ce parti.

C’est la polémique politique de cette fin de semaine en région liégeoise, assurément. Ce n’est pas un secret, plusieurs partis politiques, PS en tête, veulent faire taire le PTB+ ! Les meilleurs exemples sont à Seraing, où les séances du conseil ne se traduisent pas par le traditionnel débat majorité contre opposition, mais plutôt par tous contre le PTB. C’est assez similaire à Herstal, d’ailleurs. Et Liège a elle aussi connu quelques scènes identiques.

Ainsi, toujours dans cette logique, le centre culturel de Herstal a refusé que Raoul Hedebouw vienne présenter son livre sorti fin décembre, « Première à gauche ». Les motivations sont les suivantes : « Le centre doit faire preuve de pluralisme. Il est en outre un lieu d’éducation permanente et non de propagande politique d’un parti ». La boulette. L’énorme boulette.

Parce qu’il y a un mois et demi, à savoir fin novembre, le Centre culturel de Herstal invitait d’initiative, et ce dernier terme a tout son sens, Frédéric Daerden – par ailleurs bourgmestre PS de la localité – à présenter son ouvrage sur l’Europe, « Le Parlement européen, une voie vers la solidarité ». « C’est un livre à caractère pédagogique, c’est très différent », se défend le président du Centre, par ailleurs échevin de la Culture dans le collège mené par Frédéric Daerden, André Namotte. Un peu faible comme argument. Sous quel prétexte peut-on qualifier de manière un minimum objective un livre de pédagogique ou d’ouvrage de propagande ?

Bref, la polémique est née. Et le PTB crie au scandale, parlant de « deux poids deux mesures ». C’est le cas. Corollaire de tout cela : la couverture médiatique ! « La Meuse » a dévoilé en primeur cette information, reprise le lendemain par divers médias. Le « buzz » médiatique est là et le PTB passe clairement pour le parti que l’on veut étouffer, que l’on veut faire taire. N’était-ce d’ailleurs pas le but non avoué d’un tel refus ?

Toujours est-il qu’en voulant interdire à Raoul Hedebouw de présenter son livre dans une ville où sa formation est le second parti, le conseil d’administration -et ses représentants politiques- a donné une vitrine inespérée au PTB. Du pain bénit pour ce parti, vous dis-je !

Publicités

A propos Romain de Courcelles

militant communiste courcellois a/conseiller communal proche du PTB
Cet article a été publié dans Actualités et politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.