BELGIQUE: moins d’ assistance pour la Banque alimentaire de CHAR LEROI, alors que les besoins augmentent !

c

BELGIQUE: moins d’ assistance pour la Banque alimentaire de CHARLEROI et les pauvres, alors que les besoins augmentent sans cesse !

Pourriture de régime capitaliste, pourriture d’ Europe des possédants, des exploiteurs, des profiteurs et des nantis !
RoRo

La Banque alimentaire de Charleroi en difficulté: -15% de denrées reçues en 2013

Rédaction en ligne

De 1.234 tonnes de denrées alimentaires collectées puis redistribuées en 2012 par la Banque alimentaire du Pays de Charleroi (BAC), nous sommes passés à 1.071 tonnes en 2013. Une sacrée perte, alors que le nombre de démunis ne cesse de croître.

Il y a trois ans, la Banque alimentaire de Charleroi fournissait quelque 60 associations caritatives, chargées de redistribuer ces denrées alimentaires aux personnes dans le besoin. Aujourd’hui, ce chiffre grimpe à 70 associations, ce qui représente environ 17.000 démunis dans la région de Charleroi.

Or, ces dernières années, la courbe des denrées alimentaires recueillies a plutôt tendance à descendre. De 2012 à 2013, notre Banque alimentaire reçoit 15 % de colis alimentaires en moins. Soit environ 200 tonnes de nourriture, produits frais et non périssables.

La principale raison ? « La diminution des colis envoyés par l’Union Européenne », analyse M. Breus. « En 2013 certainement, mais le pire sera à venir. Les denrées envoyées par l’Europe représentent 65 % de nos stocks. Récemment, les budgets alloués à l’aide alimentaire ont été rediscutés. Malgré les importants lobbyings, nous n’avons pu que partiellement enrayer cette réduction. »

Moyens humains

La Banque alimentaire du Pays de Charleroi a beau être la troisième plus importante du pays, derrière Bruxelles et Liège, tant en termes de denrées distribuées que de personnes aidées, elle n’en reste pas moins la plus pauvre.

« Nous souffrons gravement d’un manque d’aide humaine, un manque de bras », poursuit Jean-Claude Breus. Pour tenter d’inverser cette courbe négative, ce président aimerait pouvoir prendre son bâton de pèlerin et démarcher davantage de grandes surfaces ou d’entreprises agroalimentaires pour augmenter ses stocks. « Mais sans les moyens humains pour assurer cette charge de travail, c’est compliqué. Nous fonctionnons actuellement presque à 100 % de nos capacités. »

Envie de donner de votre temps ? Toute aide est la bienvenue. 071/51.02.39 – www.banquealim-charleroi.be

Publicités

A propos Romain de Courcelles

militant communiste courcellois a/conseiller communal proche du PTB
Cet article a été publié dans Actualités et politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.