COURCELLES: Olivier DEPOPLIMONT ???

Olivier DEPOPLIMONT ? Pour l’ Histoire, dans mes archives communistes courcelloises: cette photo de 2 coureurs à pied date déjà de près de 38 ans. Elle est parue dans la presse régionale le 25 février 1977…

Certains d’ entre-nous ont encore connu Olivier DEPOPLIMONT. Mais l’ auraient-ils reconnu tel qu’ il était à l’ époque ?

Déjà avant-guerre, mon père l’ avait fréquenté en s’ entraînant à la boxe au “Castadot” à Sart-lez-Moulins.

Mais selon lui, il n’ aimait pas encaisser les coups …! Dès lors, Olivier n’ alla pas plus loin dans cette discipline sportive.

N’ empêche, ardent défenseur du sport amateur, il se lança dans l’ athlétisme, plus particulièrement la course à pied… Les vieux Courcellois ne l’ ont jamais rencontré dans les rues de COURCELLES que se déplaçant à pied, en vélo, ou en courant et s’ entraînant. Il avait la profession de cheminot à la SNCB.

Courageux, plein de dévouement et d’ enthousiasme, il a fait énormément pour entraîner bénévolement, à COURCELLES d’ abord, à TRAZEGNIES ensuite, des dizaines, voire des centaines, de jeunes. Willy GERMAUX notamment était de ceux-là en remportant le championnat du Hainaut du 5.000 mètres dans sa catégorie…

Olivier était surtout un coureur d’ endurance, un coureur de fond. Il a remporté plusieurs championnats internationaux du 10.000 mètres et même organisé de telles rencontres à COURCELLES.

Mais Olivier était aussi devenu membre pendant des années et finalement militant du Parti communiste de Belgique (PCB) dans notre section locale. En octobre 1970, il est élu conseiller pour 6 ans, aux côtés de Georges GLINEUR, Marcel LEDUC (malheureusement décédé subitement en août 1971 et remplacé par Fernand GRIMART) et de moi-même.

Sportif né, Olivier était un connaisseur sportif difficilement constestable. Courageux, travailleur, c’ était aussi un “bucheur” de dossiers qu’ ils connaissaient très bien. Que de discussions mémorables et impayables avec le député-bourgmestre Ps Ernest GLINNE, à propos des subsides insuffisants aux clubs sportifs à COURCELLES, du bassin de natation, du fonctionnement du Conseil des Sports, et surtout par la suite du projet d’ Ernest de construire à la Ferme de “La Posterie”, un centre culturel, complété à l’ arrière d’ une plaine multi-sport, avec piste de courses olympique, etc… Si le Foyer culturel a été finalement réalisé, complété d’ un Centre europa et par le transfert de la Bibliothèque communale, la fameuse plaine des sports n’ a jamais évidemment vu le jour, l’ emplacement servant actuellement de parking à la rue Bronchain… Ce qu’ il fallait surtout à Ernest, c’ était avant tout de marquer son passage par quelques réalisations de prestige personnel, à l’ époque…

Pendant son mandat de conseiller, le Comité local du Parti lui avait proposé et confié d’ autres tâches spécifiques, notamment l’ initiative de créer une section des jeunes pionniers de Belgique (UPB). Ce fut une réussite. Chaque semaine au cours de ses réunions hebdomadaires, entraînant nos jeunes et futurs jeunes communistes au sport, il animait des séances éducatives, culturelles, de danses folkloriques. Devenu véritable polyglotte par ses livres de leçons, il alla même (mais oui!) jusqu’ à donner des leçons de langue russe aux pionniers qui le désiraient …

Pendant une courte période, il prêta son concours bénévole en publiant des articles et commentaires dans la rubrique sportive du “Drapeau Rouge Hebdomadaire”. Articles qu’ il consacrait bien sûr aux disciplines du sport amateur et qui étaient très appréciés. Mais pas par tout le monde, hélas. Robert D., directeur politique du D.R. à ce moment, aurait préféré qu’ il consacre ses articles aux sports professionnels du week-end: football, Tour de France, boxe,etc… Dès lors, Olivier fut assez rapidement “lessivé”… Ce fut bien sûr pour lui une déception compréhensible.

Arrive l’ année électorale de 1976. La section Pionniers organise, avec l’ aide du Parti et de tous nos militants, dans la grande salle des fêtes de l’ Hôtel de Ville, un magnifique spectacle avec l’ ensemble folklorique des Jeunes Pionniers de Pologne “GAWENDA”. Ce fut un immense succès, un spectacle de grande qualité, une salle des fêtes remplie, quelque 200 spectateurs émerveillés…

Et patatra: à la fin du spectacle, notre Olivier confie au correspondant local d’ un journal régional (à l’ affut et qui n’ attendait que cette aubaine) qu’ il démissionne du Pc et remet au Parti son mandat de conseiller communal. Nous en apprenons, avec fracas et étonnement, les “raisons” dans ce même journal, notamment que les communistes courcellois se seraient embourgeoisés, certains d’ entre-eux possédant une voiture personnelle et d’ autres fumaient des cigarettes, même aux réunions…

Olivier était subitement devenu écologiste et végétarien. Dès lors, il s’ engage chez Écolo, sans doute moins bourgeois (???). Il ne va pas y faire long feu, malgré le fait que les premiers députés écolos s’ étaient rendus au Parlement en vélo, lors de la première séance de prestation de serment …

Dès lors, Olivier est devenu isolé politiquement, mais continua à prôner l’ écologie, le respect de la Nature et devient végétarien, donnant partout à ses interlocuteurs des exemples, des conseils persos.

Tout cela n’ empêche: Olivier fut un excellent camarade, un attachant et sympathique camarade, très connu, courageux, respecté, instruit, érudit, un autodidacte, une grande figure locale, dévouée et sportive, connu aussi bien au-delà de nos frontières courcelloises.

RoRo (photo ajoutée le 21 novembre 2014).

https://www.facebook.com/groups/roger.romain/
https://www.facebook.com/groups/roger.romain/photos/

Publicités

A propos Romain de Courcelles

militant communiste courcellois a/conseiller communal proche du PTB
Cet article a été publié dans Actualités et politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.