« Antismitisme » : le discours de BHL l’Assemble gnrale de l’ONU

Incroyable ce philosophe fanatique, ultra du sionisme, du colonialisme occidental, des guerres de conqutes imprialistes, du ricanisme, de l Otan, anti-communiste viscral, a t invit par le secrtaire gnral Ban Ki-moon, marionnette des Usa, comme l ont t tous les secrtaires-gnraux prcdent depuis la cration de cette Institution internationale. Sans l aval de Washington, ils ne seraient jamais arrivs ce poste important. Pour rappel son prdcesseur avait visit le GQG de l Otan, avant que cette alliance militaire imprialiste ne dcide de sa lche agression contre la Serbie, en 1999… BHL, on le croirait si on ne connaissait pas pass de va-t-en guerre, sous tous les horizons…

Bernard-Henri Lvy a ouvert hier, 22 janvier 2015, la sance plnire des Nations unies consacre la monte de lantismitisme dans le monde.

ACTUALITS

Publi le 23 Janvier 2015

Antismitisme : le discours de BHL l’Assemble gnrale de l’ONU

Par Bernard-Henri Levy, publi dansla Rgle du Jeule 23 janvier 2015

l’invitation du secrtaire gnral Ban Ki-moon, Bernard-Henri Lvy a prononc l’allocution d’ouverture de la journe consacre la monte de l’antismitisme.

Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs. Monsieur le Prsident et Monsieur le Secrtaire gnral. Mesdames et Messieurs les Ministres,

Ce nest pas souvent quil revient un philosophe de sexprimer dans cette enceinte.

Cest lune des premires fois (Elie Wiesel, Jiddu Krishnamuti il y a trente ans) quil est demand un crivain de se tenir ici, cette tribune o ont retenti tant de grandes voix et o la cause de la paix et de la fraternit entre les hommes a connu quelques-unes de ses plus belles et nobles avances. (???).

Et cest pour moi, croyez-le, une vive motion et un honneur immense.

Si vous mavez invit, ce matin, ce nest pourtant pas pour chanter lhonneur et la grandeur de lhumanit mais cest pour pleurer, hlas, les progrs de cette inhumanit radicale, de cette bassesse, qui sappelle lantismitisme.

Bruxelles o lon sen est pris, il y a quelques mois, la mmoire juive et ses gardiens.

Paris o lon a rentendu linfme cri de Mort aux Juifs et o, il y a quelques jours, lon a tu des dessinateurs parce quils dessinaient, des policiers parce quils faisaient la police et des Juifs parce quils faisaient leurs courses et quils taient juste juifs.

Dautres capitales, beaucoup dautres, en Europe et hors dEurope, o la rprobation des Juifs est en train de redevenir le mot de passe dune nouvelle secte dassassins moins que ce ne soit la mme, dans de nouveaux habits.

Votre Maison sest difie contre cela.

Votre Assemble avait la sainte tche de conjurer le rveil de ces spectres.

Mais non, les spectres sont de retour et cest pour cela que nous sommes ici.

Sur ce flau, sur ses causes et sur les moyens dy rsister, je veux dabord, Mesdames et Messieurs, Monsieur le Secrtaire gnral, Monsieur le Prsident, rfuter un certain nombre danalyses courantes qui ne sont faites, jen ai peur, que pour nous empcher de regarder le mal en face.

Il nest pas vrai, par exemple, que lantismitisme est une varit parmi dautres du racisme. Les deux doivent tre combattus, bien sr, avec une dtermination gale. Mais lon ne combat bien que ce que lon comprend. Et il faut comprendre que, si le raciste hait dans lAutre son altrit visible, lantismite en a, lui, aprs son invisible diffrence et, de cette prise de conscience, va dpendre la nature des stratgies que lon pourra et devra mettre en uvre.

Il nest pas vrai non plus que lantismitisme daujourdhui a, comme on lentend partout, et en particulier aux Etats-Unis, ses sources principales dans le monde arabomusulman. Dans mon pays, par exemple, il a une double source et comme un double bind. Dun ct, cest vrai, les enfants dun Islamisme radical devenu lopium le plus toxique des territoires perdus de la Rpublique. Mais, de lautre, cette vieille bte franaise qui, depuis laffaire Dreyfus et Vichy, na jamais dormi que dun il et qui fait finalement bon mnage avec la bte Islamofasciste.

Et il nest pas exact enfin que la politique de tel ou tel Etat, je veux videmment parler de lEtat dIsral, produise cet antismitisme comme la nue lorage. Jai connu des capitales, en Europe, o la destruction des Juifs a t quasi totale et o lantismitisme est pourtant maximal. Jen ai connu dautres, plus lointaines, o il ny a jamais eu de Juifs du tout et o le nom Juif est pourtant synonyme de celui du Diable. Et jaffirme ici quIsral serait-il exemplaire, serait-il la patrie dun peuple danges, reconnatrait-il au peuple palestinien lEtat auquel il a droit, que la plus ancienne des haines ne baisserait, malheureusement, pas dun ton.

Pour comprendre comment fonctionne lantismitisme daujourdhui, il faut, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, donner cong ces clichs et entendre la faon dont il sexprime et se justifie.
Car jamais, au fond, les hommes ne se sont contents de dire : voil, cest comme a, nous sommes de mchants hommes et nous hassons les pauvres Juifs .

Non.
Ils ont dit : nous les hassons parce quils ont, eux, tu le Christ et ctait lantismitisme Chrtien.
Ils ont dit : nous les hassons parce quils lont, au contraire, en produisant le monothisme, invent et ctait lantismitisme de lge des Lumires qui voulait en finir avec toutes les religions.
Ils ont dit : nous les hassons parce quils sont dune autre espce, reconnaissables des traits de nature qui nappartiennent qu eux et qui corrompent, polluent, les autres natures et ctait lantismitisme raciste, contemporain de la naissance des sciences modernes de la vie.
Ils ont encore dit : nous navons rien contre les Juifs en soi ; non, non, vraiment rien ; et nous nous moquons dailleurs de savoir sils ont tu ou vu natre le Christ, sils forment ou non une race part, etc. ; notre problme, notre seul problme, cest quils sont dhorribles ploutocrates, acharns dominer le monde et opprimer les humbles et les petits et ctait, dans toute lEurope, ce socialisme des imbciles qui infecta le mouvement ouvrier au dbut du XXe sicle et au-del.

Aujourdhui, aucune de ces rhtoriques ne fonctionne plus.

Pour des raisons qui tiennent lhistoire du dernier sicle, il ny a plus que des minorits de femmes et dhommes pour ne pas voir quelles ont toutes dbouch sur des massacres abominables.

Et, pour que le vieux virus reparte lassaut des ttes, pour quil lui soit de nouveau possible denflammer de vastes foules, pour que des hommes et des femmes puissent, en grand nombre, et, qu Dieu ne plaise, recommencer de har en toute bonne conscience ou croire, si lon prfre, quil existe de justes raisons de sen prendre aux Juifs, il faut un argumentaire nouveau que lHistoire universelle nait pas eu le temps de dconsidrer.

Lantismitisme daujourdhui dit, en ralit, trois choses.
Il ne peut oprer sur grande chelle que sil parvient profrer et articuler trois noncs honteux, mais indits, et que le XXe sicle na pas disqualifis.
1. Les Juifs seraient hassables parce quils soutiendraient un mauvais Etat, illgitime et assassin cest le dlire antisioniste des adversaires sans merci du rtablissement des Juifs dans leur foyer historique.
2. Les Juifs seraient dautant plus hassables quils fonderaient leur Isral aim sur une souffrance imaginaire ou, tout au moins, exagre cest lignoble, latroce dni de la Shoah.
3. Ils commettraient enfin, ce faisant, un troisime et dernier crime qui les rendrait plus dtestables encore et qui consisterait, en nous entretenant inlassablement de la mmoire de leurs morts, touffer les autres mmoires, faire taire les autres morts, clipser les autres martyres qui endeuillent le monde daujourdhui et dont le plus emblmatique serait celui des Palestiniens et lon est, l, au plus prs de cette imbcillit, de cette lpre, qui sappelle la comptition des victimes.

Lantismitisme nouveau a besoin de ces trois noncs.
Cest comme une bombe atomique morale qui aurait l ses trois composants.

Chacun, pris sparment, suffirait discrditer un peuple redevenu objet dopprobre ; mais quils viennent sadditionner, que les composants se composent, que les trois fils entrent en contact et parviennent former un nud ou une tresse et lon est peu prs sr dassister une dflagration dont tous les Juifs, partout, seront les cibles dsignes.

Car quel vilain peuple que celui dont on aurait insinu quil est capable de ces trois crimes !

Quel hideux portrait que celui dune communaut de femmes et dhommes accuss de trafiquer ce quils ont de plus sacr, savoir la mmoire de leurs morts, pour lgitimer un Etat illgitime et intimer silence aux autres souffrants de la plante !

Lantismitisme moderne cest cela.
Lantismitisme ne renatra sur grande chelle que sil parvient imposer ce tableau insens et ignoble.
Il sera antisioniste, ngationniste, carburant limbcile comptition des douleurs ou il ne sera pas : cest dune cohrence imparable ; cest dune dtestable, mprisable, mais infaillible logique.

Reconnatre cela, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, Monsieur le Secrtaire gnral, Monsieur le Prsident, cest commencer de voir, symtriquement, ce quil vous revient de faire pour lutter contre cette calamitLire lintgralit.

Publicités

A propos Romain de Courcelles

militant communiste courcellois a/conseiller communal proche du PTB
Cet article a été publié dans Actualités et politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.