GRÈCE: après le “NON” au référendum, les données sont momentanément inversées, …

GRÈCE: après le “NON” au référendum, les données sont momentanément inversées, … La question est beaucoup moins d’ “aider” la Grèce que de sauver l’ Euro-tyrannie des banques et des multinationales capitalistes et sa monnaie de singe: l’ euro…

On risque cependant de bien vite rigoler et/ou déchanter… Qu’ on nous dise simplement dans quel pays les européistes ont tenu compte jusqu’ ici des résultats des quelques rares référendums qui ont été organisés au sein des 28 États membres. Les dirigeants grecs actuels sont d’ ailleurs aussi européistes que les autres… Eux aussi, qualifient cette Europe de “démocratique” … C’ est à mourir de rire, car il suffit de connaître l’ Histoire de cette Europe, de ses conquêtes, de ses guerres et agressions, de ses empires, de ses inventions, au cours des XX siècles écoulés pour s’ en convaincre, de se rappeler comment et contre qui, l’ Euro-tyrannie actuelle s’ est créée. Et c’ est bien là le drame de toute la fausse “gauche” et des syndicats réformistes qui s’ intègrent dans ce système et y collaborent, y participent…

Dès le lendemain de la dernière guerre, les Ricains et leurs satellite se mis à reconstruire le Reich nazi, sans Hitler, avec un système économique et social éternel, considéré comme un modèle universel… Aucun moyen, aucun mécanisme, n’ est d’ ailleurs prévu pour en sortir …

Une chose est claire: le peuple grec est un peuple courageux et lucide, il ne se laissera pas faire ! Il n’ avait pas d’ autre choix que de choisir la moins mauvaise solution en espérant que cela marche… Et il l’ a fait à une très large majorité, seul contre tous, …

Donc attendre et voir la suite , … !

RoRo

06/07/2015

Advertisements

A propos Romain de Courcelles

militant communiste courcellois a/conseiller communal proche du PTB
Cet article a été publié dans Actualités et politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.