Un « patriote » du Fn et du PP s’ est égaré au Ps de Sambreville, …

Un conseiller PS de Sambreville dérape sur Facebook au sujet des réfugiés

L. Co. et Mathieu Colinet
Mis en ligne jeudi 10 septembre 2015, 14h20

Freddy Delvaux assume ses propos mais a tout de même retiré son post polémique.

Décidément, l’arrivée de nombreux demandeurs d’asile en Belgique excite les esprits, y compris de la classe politique. Après un membre de la section locale du MR de Fosses-la-Ville , c’est au tour du PS de connaître la polémique.

Comme pour le MR, c’est d’un post Facebook qu’est venu le « scandale ». «  Protéger son pays d’une invasion n’est pas du racisme ni de la xénophobie mais du patriotisme  » a publié Freddy Delvaux, conseiller communal PS de Sambreville, sur fond de drapeau belge.

« Ces immigrés n’ont rien à faire ici »

M. Delvaux s’est expliqué auprès de nos confrères de Sudpresse. Loin de renier ses écrits, il enfonce le clou : «  Si les migrants veulent quitter leur pays, parce que la loi sur les conventions de Genève le leur autorise, pourquoi ne vont-ils pas à Genève ?  », lâche-t-il. «  Ce que je dis peut peut-être sembler idiot, mais pour moi, ces immigrés n’ont rien à faire ici. Et oui, c’est une invasion !  »

Il enchaîne : «  Ce n’est pas du tout du racisme mais il faut avouer que ce ne sont pas les bons personnages qui sont arrivés ici. (…) Pourquoi ne s’occupe-t-on pas des pauvres et des sans-abri de chez nous avant d’accueillir les autres.  »

Un discours aux antipodes de celui du Parti socialiste. Un PS qui a peu goûté cette sortie. L’entourage d’Elio Di Rupo explique à la RTBF que «  le parti a pris contact et s’est assuré qu’une mise au point ferme avait été effectuée par les instances locales compétentes, ce qui a bien été le cas – la publication a été retirée suite à cela. Le PS restera extrêmement vigilant pour que ça ne se reproduise pas  ».

Freddy Delvaux a donc ôté le message de sa timeline Facebook, le remplaçant par celui-ci : «  Désolé si j’ai choqué quelques-uns par une certaine publication qui, pour moi, n’avait aucune tendance raciste, car vu mon statut il est de mise que je sois solidaire des migrants. Mais ça ne m’empêche pas d’être patriote.  »

Ces excuses ont semble-t-il suffi. Contactée à ce sujet, la porte-parole du PS Caroline Tirmarche a indiqué que le conseiller communal ne devrait pas faire l’objet de sanctions malgré la violence des propos. « En tout cas, rien n’est prévu à ce stade. Il a eu droit à une mise au point et s’est excusé », a-t-elle affirmé.

A propos Romain de Courcelles

militant communiste courcellois a/conseiller communal proche du PTB
Cet article a été publié dans Actualités et politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.
%d blogueurs aiment cette page :