CRACHONS, CRACHONS: le traitement des déchets n’ arrête pas de g rimper, malgré le fait qu’ on nous impose à trier de plus en plu s…







icdiCRACHONS, CRACHONS: le traitement des
déchets n’ arrête pas de grimper, malgré le fait qu’ on nous impose à trier de
plus en plus.Et ce traitement des déchets relève de plus en plus de
considérations commerciales: leur gestion, ça rapporte à certains entreprises,




CRACHONS, CRACHONS: le traitement des déchets n’
arrête pas de grimper, malgré le fait qu’ on nous impose à trier de plus en
plus.Et ce traitement des déchets relève de plus en plus de considérations
commerciales: leur gestion, ça rapporte à certains entreprises, …, sous couvert
de reconversion écologique, … Pas question de s’ attaquer à ceux qui produisent
les emballages perdus et de luxe, que nous achetons avec nos nos marchandises,
même les plus indispensables dans la vie quotidienne, …


région de Charleroi

Gestion des déchets :   + 1,3 €/an pour le citoyen


L’ICDI comprime ses coûts de fonctionnement pour réduire (???) l’impact sur
les communes affiliées



M-G.D.




Dès 2016, la Région wallonne réduira ses subventions
aux intercommunales en charge de la collecte et du traitement des
déchets.
Coût vérité oblige, la facture à charge du citoyen sera revue
à la hausse.   Pour la zone ICDI, l’impact
est estimé
à 4,4 euros/habitant/an. L’intercommunale,
en comprimant ses coûts de fonctionnement, espère ramener ce surcoût à 1,3
euro/habitant/an.


L’Intercommunale pour la Collecte et la Destruction des
Immondices n’échappera pas à une kyrielle de coupes sombres (???) qui relèvent
du désengagement financier progressif de la Région wallonne
mais aussi
de mesures fédérales. La Conférence permanente des Intercommunales wallonnes de
gestion des Déchets a estimé qu’elles représenteront un surcoût moyen de
5,70 €//an
et habitant.


+ 1,8 million d’euros

Si l’on zoome à l’échelle de l’ICDI, l’ensemble de ces mesures
pèseraient 1.864.000 euros .

« Par
habitant,
cela représenterait une augmentation de 4,4
euros/habitant/an
», précise Olivier Bouchat, le directeur général de
l’intercommunale carolo. À condition que l’ICDI reste
assujettie à l’impôt des personnes morales, et non à celui des sociétés.
L’intercommunale en a en tout cas entrepris une démarche en ce sens auprès de
l’administration fiscale. Elle sera fixée d’ici le printemps prochain. « Nous pensons avoir fait valoir de bons arguments. Si,
malheureusement, notre action n’aboutissait pas,
il faudrait rajouter
un surcoût d’un euro/habitant/an
», déclare Olivier
Bouchat.

Mais on n’en est pas encore là. D’autant que l’ICDI s’est fixé
pour objectif de compresser ses coûts de fonctionnement (lesquels, sur le dos de
qui ???). « On resserre déjà les boulons depuis 3 ou 4 ans.
Et nous poursuivrons sur notre lancée. À l’heure où on demande un effort à nos
communes affiliées, il nous semble normal de montrer nous-mêmes l’exemple, en
réduisant nos charges de fonctionnement (???). Nous nous sommes fixé un objectif
ambitieux : réduire ainsi de 70 % le surcoût qui devra être répercuté
»
(sur les communes et les habitants, les salaires et le rendement du personnel
évidemment !!!), précise encore le directeur de l’intercommunale carolo.

Amélioration et rationalisation des services,
mutualisation de certains outils en interne et entre intercommunales, solutions
innovantes mais aussi non-remplacement de départs naturels dans certains
services
: voilà pour l’arsenal à disposition…

Dans le meilleur des scénarios, le surcoût à charge du citoyen
serait ainsi limité à 1,3 euro/an.



Moins cher que le téléphone (de là à faire croire que
nous pouvons cracher plus pour les immondices), … !

Un repère encore : le coût moyen de la gestion des déchets
s’élève à 144 euros/ménage/an. Bien en deçà donc de notre consommation moyenne
en eau, estimée à 334 euros/an (et qui voit nos factures augmenter sans arrêt,
elles aussi) ou le coût de la téléphonie (parmi la plus chère du Continent !!!),
internet, soit 1027 euros/an.


Publicités

A propos Romain de Courcelles

militant communiste courcellois a/conseiller communal proche du PTB
Cet article a été publié dans Actualités et politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour CRACHONS, CRACHONS: le traitement des déchets n’ arrête pas de g rimper, malgré le fait qu’ on nous impose à trier de plus en plu s…

  1. Heukmes dit :

    Bonjour Roro,
    Sans compter aussi les personnes qui ne disposent pas de véhicule pour transporter les déchets jusqu’au parc à conteneur, ou qui par leur âge, handicap, ou solitude, sont bien embarrasser pour effectuer ces déplacements, c’est une injustice alors qu’à l’époque d’une poubelle par ménage, la commune organisait un ramassage par an des gros encombrants, pour cela maintenant, il faut payer encore 25€. Où est (va) le service public? Amitiés. Marina

Les commentaires sont fermés.