ceta: TSIPRAS II (Paul MAGNETTE) a fini par céder et crie victoi re, … !


EN DIRECT de la Chambre : « Cet accord sur le CETA est un mauvais accord. Apparemment aucune virgule du texte ne va changer. Ma question est donc simple, allez-vous revenir sur cet accord pour sauver l’ensemble de notre agriculture, de nos emplois et de nos services publics ? » voilà ce que j’ai dis au premier ministre à l’instant à la Chambre alors que celui-ci se réjouissait de l’accord trouvé car il ne changeait pas le texte d’une virgule.

Cet accord en créant des tribunaux spéciaux pour les multinationales et créant plus de concurrence et de dumping social va mettre totalement sous pression toutes nos protections sociales, environnementales, sanitaires et démocratiques. « Vous continuez de répéter que ces traités vont créer de l’emploi, mais vous vivez dans quel monde ? ai-je demandé à Charles Michel. Écoutez un peu autour de vous ce que disent les syndicats, les mutualités, les PME ou les agriculteurs. Regardez les milliers de jobs qui ont disparu après l’adoption du NAFTA, cet accord similaire qui a été conclu il y a 20 ans entre les Etats-Unis, le Mexique et le Canada ». « Ce qui s’est passé autour du CETA ces dernières semaines est inacceptable : l’UE en étroite connexion avec le fédéral a interdit tout réel débat à coup d’ultimatums et de menaces » ai-je déclaré. J’ai ajouté que « dans l’Europe aujourd’hui, on a le choix entre oui et oui quand il s’agit des intérêts du grand capital. On l’a vu avec le référendum en France et aux Pays-Bas sur la constitution européenne, on l’a vu en Grèce en 2015 et on le voit maintenant avec le CETA.

Face à la résistance, les libéraux comme De Gucht et Verhofstadt ont même proposé de passer en force et se passer carrément des positions des parlements. Les peuples en ont marre de cette Union Européenne ». « Je veux vraiment féliciter la mobilisation citoyenne, celle elle qui a permis d’avoir ce débat dans l’ensemble de l’Europe et en Wallonie. Je remercie aussi le parlement wallon d’avoir ouvert un débat et d’avoir pris position.

A l’inverse, dans tous les autres parlements il n’y a eu aucun vrai débat sur ce traité dont tous les gens de droite et les patrons disent qu’il est si important ». J’ai conclu en disant que « les peuples ont bien compris caractère anti-démocratique de ces traités pour les multinationales. L’opposition ne fera que grandir. La lutte n’est pas finie, et nous appelons tous les parlementaires à rejeter le mauvais accord sur table et tous les ultimatums »1-dot

Partager

Ceta: TSIPRAS II (Paul MAGNETTE) a fini par céder et crie victoire, … !

C’ est fait, les ami(e)s,

Comme je l’ avais écrit dans le commentaire ci-dessous (attendre et voir, …), sur ma page Facebook ( ), le social-démocrate TSIPRAS II (avec ses compères) a fini par céder et crie victoire, … !

Sur quoi (???) sur tout et sur rien: les accords avec le CETA doivent être ratifiés avec le CANADA, … Mais vont maintenant suivre les accords sur le TTIP avec les Ricains, …

Alors quoi ???

J’ invite Paul MAGNETTE et consorts, à se mettre sérieusement au travail et à étudier ces accords sur le TTIP: car les clauses sur lesquelles il crie “Victoire !”, sont pratiquement reprises à peu de choses près dans les textes à ratifier sur le TTIP, avec les USA, …

Alors, MAGNETTE et consorts (CDH) vont-ils recommencer le même jeu (européiste avant tout) et de tromperie (???). Faites confiance à la sociale-démocratie, et finalement vous serez toujours trahi, … par ces intégrés du capitalisme depuis des décennies, …

RoRo

22 octobre, 21:39 (sur facebook)

La GRECE: et maintenant ??? Pas de problème, comme Tsipras, après une dizaine de coups de téléphone de Hollande, le social-démocrate Magnette finira par céder, moyennant quelques améliorations, réformette et précisions, … Des dizaines de millions de gens, qui sont dans la rue et non pas qui trônent au Parlement européen et autres parlements, seront une fois de plus trompés, trahis, … Et ces gens-là, c’ est la véritable gauche, celle qui lutte contre le capitalisme, les multinationales, qui mène la lutte des classes et s’ oppose à l’ impérialisme nord-américain (Ceta, TTIP). Pourquoi va-t-il céder ? Non seulement en raison des pressions, des enjeux économiques, mais Magnette est lui aussi un des dirigeants de la « gauche » réformiste, européiste, otanienne, … On se reverra dans quelques jours sur le sujet: chiche !

CETA et TTIP: comment riposter puissamment après les ratifications qui ne vont pas tarder ??? Par le boycott organisé et en permanence de leurs produits !

L’image contient peut-être : texte

Roger Romainà ROMAIN Roger de Courcelles, a/conseiller communal Pcb, a/militant politique

Après la ratification du CETA avec le Canada (ce qui ne tardera pas !) et du TTIP avec les Ricains (ce qui sera encore pire !), il restera entre les mains des consommateurs, des organisations de producteurs, professionnelles, nationalistes, aux syndicats ouvriers et agricoles, aux Partis de la Gauche véritable, etc, … un puissant moyen de résistance, d’ opposition et de riposte: le BOYCOTT PERMANENT, avant, pendant et APRÈS, des produits de ces pays qui vont envahir nos marchés encore plus librement et puissamment, … Ces produits seront en effet identifiables en parties grâce aux étiquettes et codes-barre: outre Israël (code 729), ceux du Canada (code 754 à 765), USA (codes 030 à 039 et 060 à 139).

Souvenez-vous: la dictature et la domination ricaines, après guerre, fut d’ abord et en effet économique, financière (plan Marshall, sous forme « d’aide ») et est ensuite devenue politique (lancement de la guerre froide) et militaire (Otan), …

Les Ricains ont commencé leur invasion avec leurs boîtes de conserve, les bas nylon, leurs chewing-gum, les capotte anglaises, les bouteilles de coca, les tablettes de chocolat, etc, etc, … : le reste a suivi … !

Le Canada (quelque 34 millions d’ habitants), face à l’ Euro-tyrannie capitaliste (de plus de 500.000 d’ habitants), par la voix de sa ministre du commerce déléguée pour négocier, a déclaré qu’ il avait arrêté sa position et n’ avat plus rien à négocier: donc à prendre ou à laisser, … Et la plupart des dirigeants et gouvernants des pays « européens » ont déjà accepté comme des carpettes, … !

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10209413727368484&set=oa.10154054775678311&type=3&theater

L’édito en images | Monsieur Gillot et le CETA

BELGIQUE: 27 octobre 2016

han Soete

« Les officiels européens qui ont passé cinq ans à négocier un traité commercial avec le Canada ne s’attendaient pas à un jour devoir prêter beaucoup d’attention aux points de vue de gens comme Frédéric Gillot. M. Gillot, un ancien sidérurgiste moustachu de 54 ans, député du parti de gauche radicale PTB, est l’un des acteurs de la pièce où l’on a vu une assemblée régionale faire culbuter l’accord Union européenne-Canada. »

Ce qu’écrit le Financial Times du 22 octobre met le doigt dans la plaie. En effet, cet accord négocié dans les coulisses est un bel exemple de ce qui ne va pas dans le fonctionnement de l’Union européenne. Pendant des années, dans les QG des plus grandes entreprises, on négocie dans le plus grand secret un accord conçu sur mesure pour ces mêmes grandes entreprises. Cet accord, à prendre ou à laisser, doit ensuite être approuvé par les Parlements à un tempo express. Ceux qui émettent des objections ou des doutes, ou veulent prendre le temps d’analyser à fond un document qui compte des centaines de pages font l’objet de pressions et de chantage et sont cloués au pilori.

On fait maintenant comme si la Wallonie de Frédéric Gillot était seule à s’opposer au CETA. Or, tant en Europe qu’au Canada, la résistance à cet accord de libre-échange commercial est très large. Et chez nous, tant en Wallonie qu’en Flandre, les mouvements de défense de l’environnement, de femmes ou de jeunes, Tout Autre Chose-Hart boven Hard, Test-Achats, la Ligue des Droits de l’homme, les mutuelles, les trois syndicats… et bien d’autres se sont exprimés contre le CETA.

L’élite européenne n’a pas l’habitude de voir l’avis des Frédéric Gillot et d’autres venir entraver sa route. Elle va pourtant devoir s’y faire, parce que cela ne fait que commencer.

A propos Romain de Courcelles

militant communiste courcellois a/conseiller communal proche du PTB
Cet article a été publié dans Actualités et politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.