Des Infos de RCF (radio chrétienne francophone) Venezuela: « Le pape soutient le dialogue entre les représentants du gouvernement et l’opposition en vue d’un accord de paix. »

Des Infos de RCF (radio chrétienne francophone) Venezuela: « Le pape soutient le dialogue entre les représentants du gouvernement et l’opposition en vue d’un accord de paix. »

Roger Romain de Courcelles

Infos de Jemy Bayart:

je rappelle personnellement que le chef du gouvernement espagnol (un « socialiste ») mène le bal des pays européens, contre Maduro, et son régime à gauche, de la « gauche », …

Des Infos de RCF (radio chrétienne francophone)

Venezuela: « Le pape soutient le dialogue entre les représentants du gouvernement et l’opposition en vue d’un accord de paix.« 

Nota: « La Norvège a confirmé vendredi mener une médiation entre des représentants du pouvoir et de l’opposition au Venezuela, et n’a pas reconnu l’opposant Juan Guaido comme président » Le Quotidien Lux. 17/05/19

« En Colombie, les FARC dénoncent un plan visant à éliminer leurs leaders, 2 d’entre-eux ont été assassinés en 24 heures, ce qui porte à 135 anciens « rebelles » tués depuis la signature de l’accord de pays en novembre 2016 »

De quoi apporter le trouble dans l’esprit des lecteurs de « l’Express »(*), ce journal qui comme d’autres médias…

Voir l’article original 392 mots de plus

Publié dans Actualités et politique

Des Infos de RCF (radio chrétienne francophone) Venezuela: « Le pape soutient le dialogue entre les représentants du gouvernement et l’opposition en vue d’un accord de paix. »

Infos de Jemy Bayart:

je rappelle personnellement que le chef du gouvernement espagnol (un « socialiste ») mène le bal des pays européens, contre Maduro, et son régime à gauche, de la « gauche », …

Des Infos de RCF (radio chrétienne francophone)

Venezuela: « Le pape soutient le dialogue entre les représentants du gouvernement et l’opposition en vue d’un accord de paix.« 

Nota: « La Norvège a confirmé vendredi mener une médiation entre des représentants du pouvoir et de l’opposition au Venezuela, et n’a pas reconnu l’opposant Juan Guaido comme président » Le Quotidien Lux. 17/05/19

« En Colombie, les FARC dénoncent un plan visant à éliminer leurs leaders, 2 d’entre-eux ont été assassinés en 24 heures, ce qui porte à 135 anciens « rebelles » tués depuis la signature de l’accord de pays en novembre 2016 »

De quoi apporter le trouble dans l’esprit des lecteurs de « l’Express »(*), ce journal qui comme d’autres médias mais également une majorité de dirigeants de pays occidentaux, soutient fermement ce M. Guaido, cet homme, non seulement opposé au dialogue en vue de la paix -réclamée par la majorité des vénézuéliens- mais très favorable à une intervention militaire étasunienne… Il est à noter qu’à ce jour, M. Trump, actuel président étasunien, ne l’a pas suivi dans cette « aventure » dangereuse non seulement pour le continent sud américain, mais pour l’ensemble de l’humanité. Il en est de même pour tous conflits latents.

(*) Extrait de l’Express du 20/07/19: « Des pourparlers menés sous médiation de la Norvège sont en cours à La Barbade, dans les Caraïbes, entre des délégations du gouvernement du président Nicolas Maduro et de l’opposition dirigée par Juan Guaido reconnu par une cinquantaine de pays –dont la France– comme président intérimaire du Venezuela. »

Cet article laisse entendre que M. Guaido est favorable à ces pourparlers de paix, c’est le contraire. Par ailleurs, il est absolument regrettable que nos dirigeants soutiennent un personnage plutôt peu recommandable; ce n’est pas cela la diplomatie. Quant aux sanctions contre le Venezuela -et d’autres pays « amis »- elles ont de fait, pour but de favoriser un soulèvement populaire. Affamer le peuple, c’est inacceptable. Malheureusement, la majorité des dirigeants de l’U.E. suivent l’administration US dans sa politique interventionniste en pays souverains…

« Synode sur l’Amazonie prévu en octobre 2019 implique 8 pays d’Amérique Latine mais aussi un territoire français (le département de la Guyane); une assemblée des peuples autochtones de Guyane s’est tenue du 5 au 7 juillet, une centaine de personnes représentant les différentes composantes de la population guyanaise. L’évêque de Cayenne: « lorsque l’on se rencontre, on découvre finalement que nous sommes frères et sœurs, que notre sang est rouge, nous nous retrouvons sur les valeurs essentielles« …

Propos qu’en aucun cas un destructeur de la forêt brésilienne, doublé d’un raciste notoire ne pourrait tenir… Inutile de citer son nom. Lui et les siens, aux commandes du plus grand pays d’Amérique du Sud sont de fait soutenu par des chefs d’État « prisonniers » du mercantilisme, de l’absurdité des échanges. Il suffirait que l’accord Mercosur soit rejeté par cette Union Européenne, pour que cesse la destruction de la forêt Amazonienne et qu’enfin nos dirigeants mènent une véritable politique -raisonnable- en faveur de la nature, pour le bien de tous…

S’informer, c’est possible…

jmb

Publié dans Actualités et politique

France : Castaner décore des policiers impliqués dans des violences contre des gilets jaunes

20 juillet 2019

Castaner a remis des médailles à 9.000 fonctionnaires de police impliqués dans des affaires de violences policières commises principalement lors des différentes mobilisations des « gilets jaunes ». Ces médailles de la sécurité intérieure, habituellement remises les 1er janvier et 14 juillet, ont, cette fois, été décernées de façon exceptionnelle dans le cadre de la « promotion exceptionnelle médaille de la sécurité intérieure “gilets jaunes” ».

Parmi les décoré, on trouve notamment Grégoire Chassaing, commissaire divisionnaire à Nantes, chargé des opérations de sécurité le 21 juin, lors de la Fête de la musique. Il a donné l’ordre de disperser la foule à grand renfort de gaz lacrymogènes, entraînant la chute de quatorze personnes dans la Loire, dont Steve Maia Caniço, toujours porté disparu. Egalement décoré, le capitaine Bruno Félix auditionné dans l’enquête sur le décès de Zineb Redouane, atteinte au visage par une grenade lacrymogène à la fenêtre de son appartement à Marseille, le 1er décembre.

Responsable des opérations de maintien de l’ordre, lors desquelles Geneviève Legay, une militante de 73 ans, a été gravement blessée à Nice, le commissaire Rabah Souchi a lui aussi été décoré. Autre décoré : le commandant divisionnaire, membre de la brigade de policiers venue déloger à coups de matraques et à coups de pieds des manifestants retranchés dans un Burger King, lors de l’acte III.

Les passages à tabac dans le Burger King lors de l'Acte IIILes passages à tabac dans le Burger King lors de l’Acte III

Voir le dossier: avec les tags: Nos sources
Publié dans Actualités et politique

Un médicament vital, le Clamoxyl IV (pour administration intraveineuse), est indisponible jusqu’à fin de 2019

ES MÉDICAMENTS ESSENTIELS

.

Rédaction en ligne – 15 juillet 2019

Un médicament vital, le Clamoxyl IV (pour administration intraveineuse), est indisponible jusqu’à fin de 2019 en raison d’une rupture de stock chez le fabricant GSK. Le PTB demande que le ministre De Block aille en justice pour forcer le géant pharmaceutique à fournir le médicament.

UPDATE: Maggie De Block va quand même négocier avec la multinationale pharmaceutique GSK pour qu’elle livre le Clamoxyl

Sofie Merckx, députée fédérale et spécialiste santé du PTB : « GSK est légalement tenu d’assurer la continuité de la fourniture de Clamoxyl IV. C’est pourquoi le PTB exige que la ministre de la Santé déclare immédiatement GSK en défaut et l’assigne à comparaître dans le cadre d’une procédure sur la base de la loi sur les médicaments de 1964. La ministre peut aussi exiger de lourdes astreintes journalières tant que ce médicament reste indisponible. »

La base de données de l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) indique que 470 médicaments ne sont pas disponibles. Pour quelques dizaines de ces médicaments indisponibles, il n’y a pas d’alternative. Pourtant, conformément à la loi du 25 mars 1964 sur les médicaments, le titulaire d’une autorisation de mise sur le marché d’un médicament est tenu de veiller à ce que le médicament soit disponible.

La pénurie la plus urgente est celle de la forme injectable de l’antibiotique Clamoxyl de GSK. « Ce médicament est le premier traitement approprié pour un certain nombre d’affections potentiellement mortelles, telles que l’endocardite (inflammation de l’intérieur du muscle cardiaque et des valves cardiaques), la méningite ou la septicémie chez les enfants, mais il n’est plus disponible depuis le 12 mars 2019 », explique Sofie Merckx. Cette année, la société GSK ne produirait que 40 % du montant nécessaire chaque année.

« Il est inacceptable qu’une multinationale comme GSK prenne les patients en otage de cette manière. GSK a fait plus de 4 milliards d’euros de bénéfice en 2018, et organise aujourd’hui la pénurie d’un médicament vital pour encore augmenter ses profits »

Dans nos pays voisins, cependant, l’amoxicilline (le nom générique de Clamoxyl) est proposée par plusieurs producteurs (génériques). Mais en Belgique, seul Clamoxyl IV-IM de la société GSK est remboursé.

GSK invoque maintenant « une pénurie de matières premières » comme raison de force majeure pour expliquer sa rupture de stock. « C’est tout à fait incroyable, s’indigne Sofie Merckx. D’autant plus que l’Augmentin de GSK, une combinaison d’amoxicilline et d’acide clavulanique, est toujours disponible. Sandoz fournit également divers produits génériques de l’acide amoxicilline-clavulanique injectable dans notre pays. »

« Il est inacceptable qu’une multinationale comme GSK prenne les patients en otage de cette manière, ajoute la spécialiste santé du PTB. GSK a fait plus de 4 milliards d’euros de bénéfice en 2018, et organise aujourd’hui la pénurie d’un médicament vital pour encore augmenter ses profits »

L’ouverture d’une procédure contre GSK est parfaitement possible pour le ministre. Il existe d’ailleurs un précédent : le 26 janvier 2017, quatre patients, avec l’aide de Médecine pour le Peuple, ont obligé Pfizer à fournir immédiatement l’important médicament Ledertrexate IM, qui était indisponible depuis plus de trois mois. « Si quatre patients sont en mesure de le faire, pourquoi la ministre de la Santé ne pourrait-elle pas utiliser ces procédures judiciaires ? », poursuit Sofie Merkcx.

« Les pays voisins, comme les Pays-Bas, ont plusieurs marques et fournisseurs disponibles pour ce médicament vital, note la spécialiste santé du PTB. Pourquoi n’est-ce pas le cas en Belgique ? Et que fera la ministre pour mettre à disposition et rembourser un certain nombre d’alternatives génériques en plus de la marque originale Clamoxyl IV-IM de GSK ? »

Pour pallier la pénurie actuelle, le PTB exige que les pharmaciens hospitaliers puissent importer de l’amoxicilline IV des pays voisins (Pays-Bas) et que la ministre récupère le prix de revient auprès de GSK par voie légale.

Le parti de gauche revendique également un changement dans la législation, de sorte qu’en cas de pénurie, il soit plus facile d’introduire des alternatives satisfaisantes à partir de l’étranger, qui seront ensuite également remboursées par l’Inami.

BAISSONS LES PRIX DES MÉDICAMENTS

Téléchargez ici notre dossier.

Santé

Publié dans Actualités et politique

Le député ex-sidérurgiste ! LUCIEN DEMOULIN: Publié le lundi 15 juillet 2019 à 08h30 – Mis à jour le lundi 15 juillet 2019 à 08h30 LIÈGE: Rencontre avec Julien Liradelfo, nouveau député PTB au sein du Parlement wallon.

Le député ex-sidérurgiste !
 
LUCIEN DEMOULIN: Publié le lundi 15 juillet 2019 à 08h30 – Mis à jour le lundi 15 juillet 2019 à 08h30
 
 
LIÈGE:
 
Rencontre avec Julien Liradelfo, nouveau député PTB au sein du Parlement wallon.
 
Né en 1985, Julien Liradelfo a grandi au sein d’une fratrie de quatre enfants, dans une famille herstalienne ancrée à gauche, avec un père sidérurgiste et syndicaliste et une mère institutrice primaire.
 
Après avoir notamment fréquenté l’école technique à Herstal, Julien Liradelfo est entré tôt dans le monde du travail, à l’âge de 19 ans. « Au total, j’ai enchaîné pas moins de neuf boulots différents : chauffagiste, terrassier…, commence l’intéressé, j’ai même travaillé dans un centre funéraire, avant de faire une formation pour devenir technicien en commandes numériques, et d’entrer finalement chez ArcelorMittal, dans le chaud à Chertal, en 2011 ».
 
Peu de temps après son entrée dans la sidérurgie, « il a été question de la fermeture de la phase à chaud, relate Julien Liradelfo, on a alors mené une longue lutte pendant deux ans. C’est à ce moment-là que j’ai renforcé mon engagement politique. Je n’ai jamais visé une carrière politique, c’est mon parcours qui a forgé mon envie de faire changer les choses. La violence sociale du marché du travail, avec des emplois précaires, flexibles, mal payés, m’a poussé à m’engager dans la lutte contre les inégalités ».
 
Licencié par ArcelorMittal en 2013, Julien Liradelfo a enchaîné à nouveau différents boulots, notamment chez Ikea, avant de finalement entrer à la Défense comme technicien aéronautique suite à une formation suivie en 2016. Un poste qu’il a dû quitter il y a quelques mois pour être candidat aux élections régionales de mai 2019. Avec le succès que l’on connaît.
 
Fraîchement élu au sein du Parlement wallon, Julien Liradelfo s’était présenté pour la première fois à une élection en 2012, à l’occasion des communales à Herstal. Élu à l’époque, il n’a pu siéger en tant que conseiller qu’à partir de 2018, en raison d’une incompatibilité avec son frère jumeau, Maxime, élu lui aussi. Il a été réélu comme conseiller en octobre 2018.
 
Julien Liradelfo compte désormais s’atteler « à relayer les revendications des travailleurs au sein du Parlement, précise-t-il, je suis fier de mon parti, qui envoie des ouvriers dans les assemblées. Et ce n’est pas qu’une question symbolique : je pense que les élus PTB représentent le mieux le monde du travail, nous restons connectés à la réalité sociale ».
 
Lucien Demoulin
 
Publié dans Actualités et politique

RÉGION WALLONNE : Postes de Ministre à louer, pour 5 ans,…

Publié dans Actualités et politique

C’ est à Hong-Kong, ou en France, ou en Belgique, il y a à peine, quelque 4-5 mois ???

Publié dans Actualités et politique